28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 16:15
La bataille de Craney Island 22 juin 1813

Contexte

La flotte Anglaise en opération sur la façade atlantique des États-Unis avait pour mission principale de maintenir un blocus imperméable des côtes américaines afin d'empêcher le commerce maritime américain d'avoir lieu et de contraindre la petite US navy à rester dans ses ports. Cette opération navale majeure à été mise en place dès février 1813 (voir : http://history-uniforms.over-blog.com/article-les-raids-cotiers-de-la-royal-navy-durant-la-guerre-de-1812-113917095.html ) Les troupes navales britanniques qui ont déjà opéré de nombreux raids destructeurs le long de la rivière James et se dirigeaient vers la rivière Elisabeth et son important port militaire : Norfolk. Chez les américains la panique provoquée par ces attaques était bien réelle, de Richmond à Norfolk, tous les habitants vivants près des cours d'eau importants se sentaient menacés, les navires de commerce, de pêche étant autant de cibles potentiels ainsi que tous les dépôts de fournitures quels qu'ils soient.

L'attaque anglaise

L'ile de Craney est située au nord-ouest de la ville de Norfolk, elle est à l'embouchure de la rivière Elisabeth et oblige tout agresseur naval potentiel qui se dirigerait vers Norfolk à passer devant. Norfolk est un chantier naval où sont construit quelque unes des unités les plus lourdes de l'US Navy. Au moment de l'attaque, le port militaire abrite la frégate USS Constellation une des six super frégates américaines qui ont déjà causé pas mal de tort à la flotte de guerre anglaise. Cela les Anglais le savaient bien et avaient mis en tête de leur liste d'objectifs à détruire toutes les frégates lourdes de l'US Navy depuis les humiliations que l'USS constitution avait fait subir à la Royal Navy. L'avance de la flotte de guerre ennemie ne laissait à ce moment là aucun doute quand à la prochaine cible. Les troupes américaines présentes dans le secteur furent donc mise sur le pied de guerre pour s'opposer à un éventuels débarquement. Sous les ordres du général de brigade de la milice Robert Barraud Taylor, l'Ile de Craney fut fortifiée avec des batteries protégées par des remblais de terre. plusieurs centaines de miliciens assuraient la défense du secteur ainsi que 150 marins expérimentés du USS Constellation qui servaient les pièces d'artillerie. Une quinzaine de US marines, des soldats réguliers de Fort Norfolk et des artilleurs de milice de Portsmouth armaient 3 pièces lourdes débarquées de la frégate ainsi que 4 canons de 6 livres et constituèrent la batterie de Craney. Les miliciens comportaient également des fusiliers de Hampton et de l'ile de Wight. Malgré ces préparatifs, les hommes n'avaient pas grande confiance dans leur capacité à résister à l'assaut anglais d'autant plus que jamais encore la milice n'avait tentée ni surtout réussie à s'opposer aux troupes anglaises qui débarquaient sur les côtes de Virginie. La veille de l'attaque de la Royal Navy, les miliciens américains étaient même sur le point d'abandonner le poste qu'ils avaient à peine fini d'installer. Le lendemain, 22 juin 1813, la flotte britannique était arrivée.

Ce n'était pas moins de 22 navires de guerre de la Royal Navy qui se présentèrent à l'embouchure de la rivière Élisabeth. Rapidement un grand nombre de navires à rame embarquant 2500 Royal Marines, Marins, soldats du 102th regiment of Foot, soldats de la compagnie étrangère et une batterie de roquettes Congrève approchèrent des rives. L'ensemble du dispositif étant sous les ordres du Colonel Thomas Sydney Beckwith. Un gros détachement du 102th foot débarqua sur le continent à l'ouest de l'ile et se rapprocha pour faire face à la petite ile de Craney et à sa batterie. Les Anglais constatèrent qu'ils leur était impossible de franchir la petite distance qui les séparaient de l'ile à marée haute et durent entamer les opérations sans pouvoir s'approcher. L'attaque principale devant venir du nord, la force débarquée à l'ouest devait soutenir cette dernière, distraire le tir des canons américains et tenter dès que possible un assaut quand la marée le permettrai. Smith, constatant que ses troupes à l'ouest ne pouvaient pas avancer, ordonna à la batterie de roquette positionnée près d'une maison, d'ouvrir le feu sur la batterie américaine clairement identifié par sa bannière étoilée. Comme à leur habitude, les fusées congrève ratèrent leur cible mais reçurent en retour un feu vif de l'artillerie américaine qui força les artilleurs anglais a chercher un abris. Le 102th foot proche de la batterie de fusée, subit également le tir de la batterie de Craney Island qui leur causa des pertes sensibles. Les anglais eurent une dizaine de mort sur ce côté-ci de l'ile. Depuis le nord Les Royal Marines et la compagnie indépendante étrangère tentèrent une approche par la mer mais sans aucun soutient et sans que les troupes qui avaient débarquées à l'ouest n'aient une quelconque influence sur la bataille. Tout se passa mal pour eux, une des barques de la compagnie étrangère s'échoua face aux tireurs américains et son équipage fut massacré malgré une demande de reddition. Le reste de la cinquantaine de barques attaquèrent à leur tour, à leur tête juché sur le Centipède, une barque d'un beau vert appartenant au navire amiral de la flotte anglaise, un capitaine de la Navy haut en couleur qui était ni plus ni moins que le fils illégitime du roi George III : John Martin Hanchette. On raconte que Hanchette se serait "enroulé" dans le drapeau anglais pour inspirer ses hommes. Malheureusement pour lui, sa barque s'échoua à 200 mètres de la rive et fut immédiatement prise à partie par les tireurs américains et traversé par un boulet. Hanchette fut le premier à tomber tandis que ses hommes tentaient désespérément de se sortir de ce mauvais pas. Ce fut dès lors l'enfer pour les anglais qui furent fauchés par dizaine, le nombre de pertes exacte est difficile a déterminer, le Lieutenant-colonel Charles Napier, présent ce jour là, affirme que 71 de ses hommes furent tués ou blessés. Comprenant qu'il serait impossible à la force expéditionnaire anglaise de forcer les défenses américaines par mer ou par terre sans subir de lourdes pertes, les troupes britanniques firent demi tour et réembarquèrent sur leurs navires. L'attaque de Norfolk fut un échec complet.

cette exceptionnelle carte de marine de 1813 récemment rédecouverte, montre les défenses de l'ile                                           (proprièté de la Duke university)

cette exceptionnelle carte de marine de 1813 récemment rédecouverte, montre les défenses de l'ile (proprièté de la Duke university)

Aujourd'hui l'ile de Craney n'en n'est plus une, elle est rattachée au continent (Google Map)

Aujourd'hui l'ile de Craney n'en n'est plus une, elle est rattachée au continent (Google Map)

bilan

Pour les américain il est simple, aucun homme ne fut atteint par le tir anglais pour la simple raison qu'a part les fusées Congrève, les troupes anglais ne furent jamais assez prêt pour utiliser leurs armes. Mais plus important la bataille de Craney Island était la première victoire de la milice américaine contre les forces expérimentées de la Royal Navy qui ce jour là avaient très largement sous-estimé la difficulté de la tâche et n'insistèrent pas beaucoup.

Pour les Anglais les pertes avaient été lourdes même si elles ne sont pas connue de manière exacte on peut supposer qu'une centaine d'hommes fut blessés ou tués, la compagnie indépendante étrangère qui eut 17 tués ce jour là ce vengerai dans des conditions terribles lors de l'attaque d'Hampton quelques jours plus tard. Craney Island sonnait comme un signal d'alarme, les américains ne se laisseraient pas toujours faire lors des raids, les Anglais devraient faire preuve de plus de prudence à l'avenir pour éviter de tomber sur un autre point dur, d'autant plus que la victoire américaine allait renforcer la détermination des habitants de la côte et multiplier les tentatives de résistance.

Liens et sources:

Livres:

Roosevelth Theodore " the naval war of 1812"

George Christopher "terror on the chesapeake, the war of 1812 on the bay"

Sheads Scott "The Chesapeake campaigns 1813-1815"

Liens internets:

Stars and Stripes:

http://www.stripes.com/news/us/war-of-1812-an-american-surprise-at-craney-island-1.227107

la carte du capitaine Robert Barrie:

http://www.dailypress.com/features/history/our-story/dp-new-old-map-of-the-battle-of-craney-island-20130613-post.html

archives de Norfolk:

http://www.archives.gov/publications/prologue/2013/spring/norfolk.pdf

Washington intelligence newspaper

http://www.ldrb.ca/pages/books/2859/newspaper/war-of-1812-battle-of-craney-island-virginia-1813-july-10-1813-washington-national-intelligencer

Partager cet article

Published by Olivier Millet - dans bataille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere