17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 12:46
Le combat de Conjocta Creek 3 août 1814
"Horatius at the Bridge" peinture de Thomas Babington, on remarque les planches enlevées sur le pont
"Horatius at the Bridge" peinture de Thomas Babington, on remarque les planches enlevées sur le pont

Le combat de Conjocta Creek, connu aussi sous le combat de Scajaquada Creek, fait partie intégrante de la campagne qui se déroula dans le Niagara en 1814 et qui vit la dernière tentative américaine d'invasion du Haut Canada. Après un succès à Fort Erié, les Américains remportèrent une éclatante victoire à Chippawa le 5 juillet 1814 en battant les meilleures troupes anglaises disponibles dans la région. S'en est suivie une série de mouvements et contre-mouvements vers le nord puis le sud qui aboutirent à la deuxième grande rencontre de cette campagne à Lundy' Lane le 25 juillet 1814. Cette bataille qui fut un sanglant match nul mit néanmoins un terme aux ambitions américaines de prendre la région située autour de fort George. Les Américains se replièrent vers le Fort Érié pour se réapprovisionner et tenter une nouvelle incursion vers le nord. Les Anglais ne leur laissèrent pas de répit et entamèrent le siège de la position grâce aux renforts qu'ils avaient reçus et qui faisaient défaut aux Américains. Mais la position américaine était forte et le général anglais Drummond réalisa qu'il était peut-être préférable de forcer les Américains à la retraite en leur coupant leur approvisionnement plutôt que de tenter un assaut direct. C'est dans ce but qu'il imagina une attaque sur les dépôts de Black Rock et Buffalo qui servaient de base logistique aux troupes américaines du secteur et qui étaient situés sur la rive opposée.

Le raid

Drummond confia environ 600 hommes du 41st regiment of foot, les compagnies légères du 104th et du 89th regiment of foot 1 au colonel John Tucker, un mauvais choix. Tucker prompt à la querelle pour n'importe quelle raison était un piètre tacticien et entama son raid sans précautions particulières de telle sorte que les mouvements et préparatifs anglais étaient épiés depuis la rive opposée par des éclaireurs américains. Connaissant les risques que couraient leur dépôt, la milice de Buffalo 2 et le 1st regiment of rifle avaient déployé des patrouilles pour s'assurer qu'aucune troupe ennemie ne tente de traverser le fleuve pour les attaquer, sage précaution. En effet, informé par ses hommes qui surveillaient les Anglais, le major Lodowick Morgan du 1st regiment of Rifle suspectait un raid britannique dans son secteur et prépara ses soldats d'élite ainsi que 80 volontaires du Kentucky et leurs fusils rayés à établir une ligne défensive lorsque l'ennemi se déciderait à traverser le fleuve. Ces derniers entamèrent finalement leur attaque à Conjocta Creek où les Américains, attentisf, les attendaient de pied ferme avec leurs carabines rayées, l'arme idéale pour une embuscade. Pour traverser la rivière qui séparait les deux rives, se trouvait un pont de bois dont les Américains avaient saboté le plancher pour ralentir les Anglais.

1 le Lieutenant Colonel Tucker commandait le 41st Foot ainsi que des éléments du Royal Marine Artillery et un peloton du 100th Regiment of Foot à l'ouverture de la campagne.

2 Des éléments du 1st et du 15th regiment of US infantry étaient en poste à Buffalo et à Black Rock mais il semble que seuls les rifles et les volontaires du Kentucky prirent part au combat.

les rifles dans leur tenue de chasse verte, très efficace en forêt. Par Don Troiani
les rifles dans leur tenue de chasse verte, très efficace en forêt. Par Don Troiani

La colonne ennemie qui progressait lentement vers le pont et qui n’avança qu'à la lueur du jour, n'était pas précédée par des éléments de tirailleurs comme c'était la coutume pour justement prévenir toute embuscade. Tucker avait dans l'idée de lancer une compagnie dans une charge à la baïonnette pour s'emparer du pont, soutenue par le feu du reste de ses hommes. Les Anglais arrivèrent à portée des armes rayées des Américains et soudain furent assaillis par une première volée qui semblait surgir de nulle part. Les rifles américains, tireurs précis firent déjà des premières victimes dans la tête de colonne ennemie sans que les Anglais puissent riposter efficacement. Le 41st fut atteint de plein fouet et ses hommes se déployèrent dans un chaos total pour faire face au feu des riflemen. Les Américains ainsi postés avaient tout le loisir d'abattre les hommes qui s'approchaient du pont tout en étant relativement à l'abri car leur portée de tir était de plus du double de celle de leurs ennemis. Ils se déployèrent également en ligne donnant à l'affrontement l'aspect d'un duel entre deux lignes de troupes. Par deux fois les Anglais tentèrent de se ruer baïonnette baissée sur le pont et par deux fois furent repoussés. Tucker envoya bien des hommes tenter de réparer une partie du pont sous le feu ennemi mais cette courageuse tentative n'avait que peu de chance d'aboutir sous le feu des fusils rayés. Des témoins racontèrent que la rivière s'était teintée de rouge à cause des pertes anglaises et que de nombreux blessés et morts furent entraînés par le courant jusque vers les chutes du Niagara.

Des chaloupes ramenaient sur la rive canadienne les blessés anglais tandis que le combat faisait rage autour du pont de Conjocta. L'échange de tir durait depuis plus d'une heure quand les Anglais renoncèrent finalement à leur attaque. Ils se replièrent laissant 12 tués, 17 blessés et 4 portés disparus sur le terrain (ce qui semble minimiser l'histoire de la rivière ensanglantée). Les rifles américains de leur côté n'avaient eu à déplorer qu'une perte de 2 tués et 8 blessés. Mogan et ses hommes exultèrent, ils avaenit vaincu une force trois fois supérieure. Pour les hommes en vert, cette bataille ne faisait qu'ajouter encore plus de crédit à leur très haute réputation et ils devaient à la fin du conflit détenir un des, si ce n'est, le meilleur état de service de toute l'armée américaine.

De leur côté, les Anglais après cet échec voyaient leurs options diminuer pour s'emparer du Fort Erié. Drummond entra dans une grande fureur contre son subalterne le colonel Tucker pour son échec uniquement dû , selon lui, à ses erreurs de commandement. "Le meilleur châtiment pour un soldat qui manque à son devoir est la mort" clame-t-il. Drummond semblait manquer cruellement de clairvoyance devant le courage dont fit preuve Tucker au combat malgré ses erreurs de jugement. Quoi qu'il en soit cet échec obligea les Anglais à tenter la carte de l'assaut direct sur le Fort Erié le 13 août 1814. Ce fut un nouveau et sanglant désastre pour les tuniques rouges qui leur coûta plus de 500 hommes supplémentaires dans une spectaculaire attaque de nuit. Le petit combat de Conjocta Creek eut donc des répercussions plus importantes sur la suite de la campagne que l'on aurait pu le croire au premier abord.

illustration de Doreen Deboth représentant les Rifles au combat

illustration de Doreen Deboth représentant les Rifles au combat

Liens:

une évocation détaillée de la bataille:

http://buffalorising.com/2014/09/lodowick-at-the-bridge-the-battle-of-scajaquada-creek-august-3-1814/

"Niagara 1814" Campaign OSPREY n° 209 de John LATIMER concis et très détaillé, une approche claire de la campagne de 1814 dans le Niagara.

"Green Coats and Glory the united states regiment of Riflemen" de John C Fredericsen pour tout savoir sur le régiment des rifles.

Partager cet article

Published by Olivier Millet - dans bataille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere