10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 12:28

isaacbrock

De tous les officiers anglais qui participèrent à la guerre de 1812, aucun ne suscita plus de respect et d'admiration que le lieutenant gouverneur du Haut Canada : le général Isaac Brock.

Brock natif des îles anglo-normandes (Guernesey) commença sa carrière militaire à 15 ans avec le grade d'enseigne dans le 8th regiment of foot. En tant que jeune officier il fut placé au dangereux poste de porte-drapeau du régiment. Il est de coutume que les deux drapeaux de chaque bataillon soient portés par les plus jeunes officiers du régiment. Fort heureusement pour eux on les accompagnait de solides sous-officiers vétérans armés d'un long esponton et dont la mission principale était la défense des couleurs (éventuellement celles de son porteur également).

En 1791, en tant que capitaine , il fut transféré vers le 49th regiment ( Le 49th "the HerdfordShire regiment of foot" dans la guerre de 1812) et servit dans les Antilles. Durant son séjour dans le 49th, il gagna une certaine renommée en ridiculisant un de ses camarades qui l'avait provoqué en duel. Brock ayant choisi le pistolet, arme pour laquelle il n'avait pas témoigné une grande adresse, il contra l'habileté de son adversaire en lui proposant un duel à brûle-pourpoint, ce que l'autre déclina. Il obtint ainsi une popularité certaine auprès de ses autres camarades par sa ruse tout comme son courage. Avec le grade de lieutenant-colonel en 1797, il fut placé à la tête de son régiment.

1799 fut l'année de son baptême du feu dans les Pays-Bas contre les républicains français. Il fut blessé à la gorge lors de la bataille d'Egmont-op-Zee le 2 octobre 1799. En 1801, après avoir assisté au bombardement de la Royal Navy de la capitale danoise sans participer lui-même à l'action, il fut transféré avec son régiment au Canada.

 

Arrivé au Canada, à Québec, Brock dut faire face à des problèmes disciplinaires importants et à des actes de mutinerie. La sévérité du chef de la garnison de Fort George, le lieutenant-colonel Sheaffe, avait déclenché un projet de révolte parmi une partie du détachement du fort. Une fois sur place, Brock régla rapidement le problème et fit envoyer les mutins en cour martiale à Québec. Ces derniers subirent le sort réservé aux déserteurs : le peloton d'exécution.

Colonel en 1805, il fit renforcer les défenses de la ville de Québec en réponse à l'accroissement des tensions avec les Etats-Unis.  Il participa au développement d'une force navale sur les Grands Lacs capable de tenir ces espaces liquides vitaux pour toute la colonie.  En 1807, il devint général de brigade et fut placé à la tête des forces de tout le Canada dès 1810 par le gouverneur de la colonie, Sir Craig. L'année suivante il prit le rang de major général et devint lieutenant gouverneur du Haut Canada. Bien que ses aspirations militaires l'aient toujours porté vers les combats en Europe, il ignorait que pour lui sa renommée allait commencer ici. En tant que lieutenant gouverneur il cumulait les fonctions de général en chef des forces du Haut Canada et administrateur civil. Il possédait à ce titre la charge de membre sénior du conseil exécutif du Haut Canada. Dans sa préparation des défenses de la colonie pour une guerre qui semblait être imminente, Brock multiplia les demandes en hommes pour renforcer la garnison réduite de sa colonie.

 

Il trouva un allié inattendu dans la personne du leader Shawnee, Tecumseh. lors de leur première rencontre en août 1812 à Amherstburg  Tecumseh dira de lui "voilà un homme". Les deux hommes se respectaient et chacun à sa façon impressionna l'autre.

Avec la guerre de 1812, Brock se révéla un organisateur hors pair, grâce à ses agents il sut très vite tirer parti de la mauvaise communication qui existait entre Washington et les postes avancés américains. Sans coup férir il envoya des hommes capturer Fort Mackinac et sécuriser la porte d'entrée du Michigan. Lorsque l'armée du général Hull se mit en marche pour menacer Amherstburg, il mit  à profit les informations capturées sur le navire américain Cuyahoga Packet pour la campagne de Detroit. il envoya le 41st regiment of foot et de nombreux miliciens avec les indiens de Tecumseh pour assiéger le Fort Detroit. Il fit habiller ses miliciens avec des uniformes de soldats réguliers et fit circuler une missive annonçant un chiffre de guerriers indiens très supérieur à la réalité. Devant le Fort américain il fit défiler les mêmes troupes pour donner l'illusion du nombre et inspirer la terreur à Hull. Ce dernier craignant pour la vie de ses hommes si des indiens enragés s'emparaient du fort se rendit et donna à Brock sa plus grande victoire avec une perte minime.

brock est tué à la bataille de Queenston Heights

Brock n'eut pas le temps de se reposer sur ses lauriers et organisa la défense du centre du Haut Canada menacé par d'autres armées américaines. Il rencontra finalement son destin à Queenston Heights le 13 octobre 1812. Séjournant à Fort George, le quartier général du Haut Canada, il accourut au secours des troupes anglo-canadiennes de Queenston attaquées par une force américaine supérieure en nombre. Sur place il prit la tête du 49th regiment qu'il connaissait bien et contre attaqua les Américains établis sur les hauteurs de la ville. Son uniforme de général en fit une cible parfaite et il fut atteint d'une balle à la poitrine qui le tua net. La bataille fut gagnée par les Anglais mais le Canada avait perdu son meilleur général. Le gouverneur George Prevost qui ne partageait pas toujours la stratégie de Brock ne fut pas capable de renverser la situation alors que les forces dont il disposait étaient bien supérieures à celles de Brock.

Il demeure à ce jour comme un des grands héros du Canada pour sa défense courageuse et intelligente lors de la guerre de 1812. Il est avéré que sans ses dispositions, le Haut Canada serait sans doute tombé dès les premiers mois de la guerre.

le monument de Brock à Queenston

le monument de Brock à Queenston

Partager cet article

Published by SPAD - dans portrait
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere