20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 16:46

incorporateduppercanada

Le bataillon de milice incorporée du Haut Canada fut levé le 18 mars 1813 à York. Composé d'environ 500 hommes répartis en 10 compagnies, il était sous le commandement d'un Major et d'un Lieutenant-Colonel. Les hommes payés avec une solde identique à celle d'un soldat anglais, étaient âgés de 16 à 45 ans. Cette unité était normalement composée uniquement de "volontaires" issus de la milice.

L'entraînement des soldats du bataillon eut lieu à plusieurs endroits différents de Fort York à Fort George et Erié, ainsi que Chippawa et Fort Wellington près de Prescott. En mars 1814, les différentes compagnies furent rassemblées à Fort York pour former le bataillon dont le Lieutenant-Colonel William Robinson prit le commandement.

 

chaque compagnie regroupait : 

1 capitaine, 1 lieutenant, 1 enseigne, 3 sergents, 3 caporaux et 50 soldats

 

Nombre de ses cadres et de ses hommes avaient déjà connu le feu dans les engagements initiaux de la guerre.

Lors de l'attaque américaine sur York, une partie des hommes de la deuxième compagnie subirent des pertes ce jour-là lors de l'explosion du dépôt de munition. La première compagnie fut présente lors de la défense de fort George et dans la poursuite des forces américaines après la bataille de Stoney Creek. La huitième compagnie fut impliquée dans une escarmouche à Grass Green dans la région du Saint Laurent et parvint à reprendre du matériel volé par les Américains, la huitième compagnie participa activement à l'escorte et à la guerre fluviale dans cette partie du Canada. Les hommes du bataillon participèrent ensuite à des actions de petite envergure sur le front du Niagara comme de celui du Saint Laurent et notamment à Crysler'Farm. Une part de ses hommes furent de l'attaque sur le Fort Niagara en décembre 1813. Ils furent ensuite de la partie lors des raids sur Buffalo et Black Rock. Lors de l'attaque américaine sur la péninsule du Niagara à l'été 1814, le bataillon regroupait presque 400 soldats entraînés et aguerris.

 

Le bataillon fut engagé dans la bataille de Lundy' Lane qui fut son plus important combat de toute la guerre. Il prit position sur la partie gauche de la crête tandis que les glengarry light occupèrent la droite en avant de la force principale anglaise. Le 25th régiment américain se glissa dans les bois sur les arrières du bataillon et ouvrit sur lui un feu précis depuis le couvert des arbres. Surpris, le bataillon effectua une rotation sur la gauche pour faire face à ce nouvel ennemi et maintint fermement sa position au prix de pertes élevées. Le Lt-colonel Robinson fut gravement blessé. La prise des canons anglais par les Américains força les Anglais à se redéployer, le bataillon fut séparé en trois détachements qui participèrent aux contre-attaques qui se sont succédées sur la crête. A la fin de la bataille le bataillon comptait 17 tués, 44 blessés et 37 prisonniers.

 

Le bataillon participa ensuite au siège du Fort Erié et à la protection des lignes de communications anglaises avec le nord de la péninsule où une attaque américaine était toujours envisagée. Les hommes du bataillon aidèrent les paysans à labourer leurs champs afin de pallier au problème de ravitaillement que connaissait l'armée anglaise (la route principale de ravitaillement passait par Kingston sur le lac Ontario et était menacée par la flotille américaine)

Pour son comportement honorable durant la campagne du Niagara, il  gagna un "battle honor" qui fut inscrit sur son drapeau. Le bataillon ne porta pas de couleur durant la guerre de 1812 et les king's et regimental colors n'arrivèrent au Canada qu'en 1818.

Le bataillon fut dissous le 24 mars 1815.

L'uniforme:

Originellement, le bataillon devait porter un uniforme rouge à parements bleu foncé, avec des lacets blancs à bout carré et placé en isolés. Le shako devait être le stove pipe traditionel, mais les difficultés de ravitaillement et le fait qu'il s'agisse d'une unité de milice et non de l'armée régulière l'empéchèrent d'atteindre ce but.

imagesCAI9MIJQCi-contre à gauche: un aperçu de ce à quoi pouvait ressembler un soldat du bataillon de milice incorporée du haut Canada. La tunique verte à parements rouges remplace temporairement la tunique rouge faute de mieux, le shako stove pipe est équipé d'un cor de chasse en guise de plaque comme pour ceux des régiments d'infanterie légère, (par contre le plumet est rouge et blanc) le pantalon gris bleu est typique des unités de milice stationnées au Canada. Les pattes d'épaule ne sont pas pourvues de touffe de laine au bout. Il est vraisemblable que cette tenue fut portée durant l'année 1813 jusqu'à ce que les premiers uniformes rouges soient enfin disponibles.

 

 

 

 

 

 

 

La tenue du bataillon en 1813 était constituée par une veste verte avec des manches et un col rouges. Le shako était le "stove pipe" avec un cor de chasse en guise de plaque, les pantalons étaient gris, bleu gris ou marron. En juillet 1813 les premières tuniques rouges à parement vert foncé arrivèrent et commencèrent à équiper le bataillon. La répartition du bataillon sur plusieurs forts n'aida pas à l'uniformisation de l'unité. En juin 1814 les tenues rouges à parements bleu arrivèrent enfin et fin 1814 le bataillon était enfin réglementairement habillé. Jusqu'au 21 juin 1814, les officiers n'avaient pas de lacets or sur le col et les manches. Ces derniers portaient épaulettes et boutons or, le chapeau "round hat" comme la plupart des officiers de milice en 1813 puis le shako "belgic" en 1814 comme les hommes du bataillon.

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere