7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:36

lacerié

La bataille du lac Erié fut la première victoire majeure des Américains de la guerre de 1812.

Elle fut primordiale sur deux points :

elle mit un terme à la domination navale anglaise du lac Erié assurant ainsi la sureté des communications sur toutes ses rives

elle permit la reprise du territoire perdu en 1812 de Detroit et d'envahir durablement le Haut Canada assurant ainsi tout le flanc gauche des forces américaines le long de la frontière canadienne

 

La situation mi-1813 sur les bords du lac Erié est loin d'être brillante pour les Américains, qui ont perdu l'année précédente la ville de Detroit, une grand part du Michigan, les Forts Dearborn et Mackinac et ont vu les territoires de l'Indiana et du Michigan en proie à une guerrilla menée par les indiens alliés aux Anglais qui fit des ravages dans les rangs des colons américains (fermes isolées détruites, plantations pillées). Le nouveau commandant en chef W.H.Harrisson qui a pris le commandement de l'armée du Nord-ouest a connu un grave revers le 22 janvier 1813 à Frenchtown le long de la rivière Raisin. Son objectif demeurait néanmoins la récupération des territoires perdus et particulièrement Detroit et également l'invasion du Haut Canada par la ville d'Amherstburg. Mais pour y parvenir il doit absolument contrôler le lac Erié qui pour le moment subit la domination de la petite flottille anglaise du Capitaine Robert Barclay et ses 6 navires.

 

La priorité des Américains fut d'abord de se doter d'une flottille capable de combattre efficacement sa rivale anglaise. Pour ce faire le chef de la marine des lacs, le Commodore Chauncey, désigna le capitaine Oliver Hazard Perry pour diriger la construction puis prendre le commandement de la flottille américaine du lac Erié. Ce dernier aidé par l'ingénieur naval Noah Brown construisit 9  navires dont 3 bricks, 5 schooner et un sloop (soit 54 canons) pour un total de 540 hommes d'équipage. Le matériel fut expédié à grand-peine depuis Pittsburgh et la baie de  la Chesapeake. Pour étoffer l'équipage de ces bateaux on fit appel à des miliciens du Kentucky, bagarreurs indisciplinés et surtout d'excellents tireurs. Des matelots du USS Constitution furent également ajoutés augmentant sensiblement la qualité en terme d'expérience de l'ensemble des équipages de la flottille. L'armement des navires américains était homogène et souvent composé de carronades dont la puissance était dévastatrice à courte portée. Le chantier naval américain se situait à Presqu'ile dans l'état de l'Ohio. Barclay au courant de l'agitation frénétique qui animait les Américains fit le blocus de ce port fin juillet 1813.

War of 1812 US Navy

ci-contre une flottille de l'US Navy sur un des grands lacs. Ces navires souvent fabriqués en sapin (parfois encort vert) étaient plus fragiles que leurs équivalents de haute mer, leur quille était différente car l'eau douce porte moins bien que l'eau salée. Les grands lacs n'étant pas de vastes étendues d'eau paisibles, plusieurs de ces unités furent perdues lors des violentes tempêtes qui sévissaient parfois sur les grands lacs.

 

Malheureusement pour lui, il n'avait pu bénéficier des mêmes atouts que les Américains pour armer sa flottille. Le sac de York, en avril 1813, l'avait privé d'une grande partie de son artillerie navale et une solution de rechange avait été trouvée en utilisant une partie des canons de fort Malden. Malheureusement chaque navire se trouvait avec une artillerie des plus disparates et non navalisé, c'est-à-dire que les canons n'étaient pas mis à feu par platine à silex mais avec un système de mèche dangereux sur un navire en bois. Certains canons seront mis en oeuvre au moyen de pistolet pour le départ du coup. Les équipages étaient également insuffisants et de qualité inégale, la marine provinciale dirigée par le commodore Yéo ne pouvait se permettre de distraire trop d'hommes du lac Ontario. La flottille anglaise du lac Erié totalisait 6 bateaux dont 2 frégates légères, 2 schooner, 1 brick et 1 sloop (soit 65 canons de tous calibres ) pour un total de 450 hommes d'équipage.

La bataille:

Le 10 septembre 1813, la flottille américaine sortit de son port d'attache à Put in Bay et après avoir aperçu la  flottille anglaise fit voile vers elle. O.H.Perry sur son navire, l'USS Lawrence, espérait arriver rapidement à portée de ses carronades mais subit le feu du naviral amiral, le HMS Detroit, qui avec ses canons longs pouvait tirer de plus loin. Arrivé à la bonne portée, le navire américain ne fit pas un feu très efficace et rapidement la plupart des navires anglais qui pouvaient le faire tirèrent sur le Lawrence, de plus en plus en difficulté. Le reste de la flottille américaine arrivait doucement mais ne pouvait pas engager efficacement l'ennemi. L'USS Lawrence, son pont ravagé, les 4/5 de ses membres d'équipage tués ou blessés amena son pavillon, non pour se rendre mais pour le transférer vers l'USS Niagara tout proche. Perry à bord d'une chaloupe se dirigea vers le second brick américain, l'USS Niagara, et monta à bord. Pendant ce temps le Lawrence avait cessé le combat. Les Anglais, bien qu'ayant obtenu un net avantage, commirent une erreur de manoeuvre et le HMS Detroit percuta le HMS Queen Charlotte, leurs deux mâtures complètement emmêlées. Les deux navires ne pouvaient plus bouger et devinrent des cibles faciles. Le reste des bateaux anglais avaient également souffert du tir américain et montraient des signes de faiblesse, Perry lança le Niagara droit sur le centre de la ligne anglaise et ravagea avec ses carronades depuis les deux côtés, babord et tribord, du Niagara, le Detroit et le Queen Charlotte. Survolté par l'exemple de leur, chef le reste de la flotttille américaine fit de même et très vite les navires anglais incapables de résister après la perte de leur deux plus grosses unités, se rendirent les uns après les autres. Il est 3 heures de l'après-midi, Oliver Hazard Perry vient de remporter la plus importante bataille depuis le début de la guerre.

OH Perry Lake Erie LOC 3g06893v (1)

O.H.Perry transfère son pavillon sur le USS Niagara en pleine bataille

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 130 marins anglais furent tués ou blessés, tous leurs navires capturés ;  les Américains déploraient quant à eux 27 morts et 96 blessés ainsi qu'un brick sévèrement endommagé.

Dans un message concis mais devenu légendaire il adressa ces mots à Harrisson

" Mon général, nous avons rencontré l'ennemi et ils sont en notre pouvoir. 2 navires, 1 brick, 1 schooner et 1 sloop.

 avec mon plus grand respect et  mon estime

O.H.Perry "

Le 27 septembre 2500 soldats américains débarquaient et s'emparaient d'Amherstburg, 1000 cavaliers du Kentucky s'emparaient de Detroit au même moment. L'armée anglaise sous les ordres du général Procter, évacuait la région et faisait retraite le long de la rivière Tamise où leur destin allait se jouer près d'un petit village : Moraviantown

Cette victoire donnait le contrôle du lac Erié aux Américains pour le restant de la guerre, elle mettait fin aux menaces sur l'Ohio et donnait aux Américains une tête de pont en territoire canadien.

Partager cet article

Published by SPAD - dans bataille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere