Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 15:16

Baker Rifle2 LowRes

La carabine Baker est le fusil de précision de l'armée anglaise, elle fut considérée comme la meilleure arme des guerres napoléoniennes. Elle a équipé principalement les régiments de Rifles anglais comme le 95th ou le 60th ainsi que les compagnies légères de plusieurs unités telle La King german Légion (légion de soldats hanovriens au service du roi d'Angleterre) des jager prussiens...

Durant la guerre de 1812 elle fut présente entre les mains du 95th rifle lors de la campagne de la Nouvelle-Orléans et les deux compagnies de flanc du 7th bataillon du 60th régiment de rifle, arrivés au Canada en 1814.

 

Le combat de l'infanterie légère se révéla être un gros problème pour l'armée anglaise qui se trouva confrontée à des nuées de tirailleurs ennemis durant la guerre d'indépendance américaine et plus encore durant la guerre contre la France.

Durant la guerre d'indépendance américaine, les nombreux riflemen américains et leur redoutable carabine Kentucky, firent des ravages dans les rangs des officiers anglais et obtinrent la décision dans la bataille de Saratoga. La leçon fut bien apprise par les Anglais. Baker rifle britannique MQ103H

Les nombreux voltigeurs de l'armée de Napoléon infligeaient de grosses pertes car peu d'unités équivalentes existaient et étaient en mesure de contre-carrer leur action. Les Britanniques mirent sur pieds plusieurs régiments d'infanterie légère équipés de mousquets  et deux unités de fusilliers équipées de carabines rayées. Durant la guerre de la péninsule, les rifles armés de la carabine Baker se rév2lèrent redoutables en abattant les officiers français, gênant ainsi la chaîne de commandement (le général Auguste de Colbert, commandant la cavalerie légère française, fut abattu par un rifle équipé d'une carabine Baker au combat de Cacabelos). Surnommés les sauterelles vertes par les français, les rifles de l'armée de Wellington firent des émules et nombre d'unités s'équipèrent de la fameuse carabine comme les Cacadores portugais, les jagers du  bataillon de Brunswick Oels corps ou les légers de Nassau et du Hanovre.

 

Durant la guerre de 1812 les rifles du 60th régiment participèrent à l'invasion du Maine et s'attribuèrent une victoire sur les milices américaines défendant Hampden par la prise de leur artillerie. Mais leurs collègues du 95th régiment, ne purent faire valoir la supériorité de leur arme face aux défenses américaines de la Nouvelle-Orléans et furent obligés de retraiter avec le reste de l'armée anglaise.

 

Construite pour la première fois en 1800, la carabine Baker du nom de son créateur, Ezechiel Baker, fut le premier fusil entièrement conçu et construit en Angleterre à être adopté par l'armée anglaise. D'un poids de 4kg environ et d'une longueur de 1162mm, la carabine Baker est un fusil à canon rayé de 76.2 cm et d'uBaker rifle britannique MQ103An calibre de 16mm ou 0.625. Elle peut être équipée d'un sabre baïonnette qui est bien plus long qu'une baïonnette standard afin de compenser la taille réduite du canon de la carabine.

Elle fut produite à 22 000 exemplaires et fut utilisée jusqu'en 1837.

Il exista plusieurs versions de cette carabine, certaines raccourcies pour les unités de cavalerie. Various Baker's

 

 

 

ci-contre à droite les différentes versions dont la raccourcie pour la cavalerie tout en bas, les accessoires de nettoyage étaient contenus dans la crosse de l'arme

 

 

 

 

La carabine Baker possède un avantage majeur sur le mousquet classique qui équipe la majorité des troupes : elle tire précisément et deux fois plus loin que le mousquet. Les rayures du canon imprimant une rotation à la balle, celle-ci conserve sa trajectoire ballistique plus longtemps tout en obtenant une vitesse de sortie supérieure. Le Baker pouvait toucher une cible jusqu'à 300 m quand le mousquet Brown Bess touchait péniblement la sienne au-delà de 120 à 150 m.

  imagesCAI7HTNV

L'inconvénient du Baker est son rechargement : si un soldat recharge et tire avec son mousquet en moins d'une minute, il n en n'est pas de même pour la carabine. La balle doit être forcée c'est-à-dire enfoncée avec force dans le canon au moyen d'un maillet puis d'une baguette rigide. La technique est également possible sans le maillet mais la cadence de tir est de ce fait moins importante que celle du mousquet. Un bon tireur tire jusqu'à 4 coups avec un mousquet et 2 avec une carabine en une minute. Mais de récentes études ont prouvé qu'avec un bon entraînement un tireur pouvait tirer presque aussi vite avec une carabine qu'avec un mousquet.

 

Tout dépend donc du niveau d'entraînement du tireur, néanmoins dans le stress de la bataille le rechargement de la carabine est moins aisé que celui du mousquet et il est difficile de la recharger couché. La grande allonge de la carabine compense un peu ce problème car elle protège les tireurs du feu adverse théoriquement hors de portée (sauf si l'ennemi est lui-même équipé de carabine).

 

ci-contre vous pourrez voir une impressionante vidéo d'un tir avec la carabine baker (attention la poudre est différente, le stress est absent et les conditions de tir sont idéales ) :

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Site partenaire

banniere