17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 17:07

virginie

La Virginie est un état depuis juin 1788, 10ème état dans l'union, le président Madison était d'ailleurs originaire de cet état. La milice de Virginie fut une des mieux organisées et équipées des Etats-Unis. La milice possédait des unités d'infanterie, de rifles, de grenadiers de troupes légères, de cavalerie et d'artillerie.

 

Les côtes de Virginie furent le théâtre de plus de 40 affrontements répertoriés entre les troupes britanniques et les forces de la milice locale. Les nombreux raids de la Royal Navy, commencés dès 1812, sur la côte atlantique américaine prirent, entre autres, le littoral virginien pour cible dès que le blocus naval commença à se mettre en place. Les premiers combats eurent lieu en février 1813 dans le comté de Princess Anne puis en avril  près de la rivière Rappahannock. La cible de ces raids était des installations portuaires, des navires à l'ancre ou des villes pouvant abriter un dépôt de ravitaillement. Le but étant bien sûr d'affaiblir les capacités économiques du pays tout en instaurant un climat de terreur dans la population. La ville de Hampton subit en juin 1813 un saccage en règle avec viols et meurtres. L'unité française des compagnies étrangères indépendantes prit la plus grosse part dans ces exactions. voir : L' "independent companies of foreigners" dans la guerre de 1812 

Lors d'un de ces raids à Craney Island le 22 juin 1813, la milice locale parvint à repousser avec pertes les envahisseurs anglais. Aidés par les canons du USS Constellation et d'un détachement de US marines, les défenseurs américains protégèrent Norfolk et causèrent de lourdes pertes aux 700 soldats anglais qui tentèrent de débarquer. En 1814, les raids s'intensifiaient comme acte de représaille aux destructions effectuées par les Américains dans le Haut Canada. Les Anglais s'emparèrent même d'une île, l'île de Tangier, et en firent une base d'opération pour leurs raids côtiers. Ils construisirent sur place des baraquements et deux hôpitaux et s'en servirent pour loger les esclaves qui fuyaient les plantations, dès qu'une flottille anglaise était signalée, afin de venir la rejoindre. CraneysIsland

 

Ci-contre La bataille de Craney Island fut la plus importante victoire de la milice de Virginie, elle permit de sauver Norfolk, base militaire navale, de la destruction. De nombreuses autres petites villes n'eurent malheureusement pas la même chance et subirent des destructions importantes.

 

En mai 1814 la milice du comté d'Accomac engagea un combat indécis avec les Anglais à Pungoteague puis le 25 juin à Camp Chesconessix et Deep Creek. En août une force de 1000 soldats anglais remontant la rivière Yeocomico attaqua villages et navires dans le comté de Northumberland, la milice locale accrocha l'envahisseur à chaque fois sans pouvoir néanmoins le stopper.

 

 

 

Puis ce fut la grande attaque sur Washington et la campagne de Baltimore, mais les attaques en Virginie ne cessèrent pas pour autant. 3000 hommes de troupe débarquèrent depuis la rivière Coan dans le comté de Northumberland.  Ils se dirigèrent sur Heathsville après avoir dispersé les élements locaux de milice et détruisirent une grande partie de la cité. En décembre 1814, les Anglais s'en prenaient au comté d'Essex et occupèrent la ville de  Tappahannock, là encore les destruction de propriètés fut importante. La milice locale ne put qu'effectuer des actions retardatrices. Ils partirent ensuite sur Varsovie dans le comté de Richmond et après un bref engagement avec la milice, ils rétrogradèrent vers leurs navires sans avoir atteint la ville. Ce fut là, la dernière action d'importance en Virginie avant que le traité de Gand ne mette un terme aux destructions.

On estime à environ 234 les escarmouches et combats qui eurent lieu en Virginie durant la guerre de 1812, la milice de cet état fut donc une des plus souvent sollicitées durant la guerre.

Bien entendu les Virginiens furent présents sur d'autres fronts durant la guerre en plus de défendre leur sol natal, on estime à plus de 91000 le nombre de Virginiens mobilisés pour combattre dans les rangs de la milice comme dans ceux de l'armée régulière

 

L'uniforme:

Les officiers généraux portaient l'habituelle tenue bleue sombre avec couleur distinctive chamois sur les cols, revers de potrine et manches. Les épaulettes étaient de couleur or comme les boutons. Le bicorne était porté avec une cocarde de cuir noir. Les culottes étaient blanches, portées avec des bottes de cuir noir.

L'infanterie devait porter une veste de chasse bleue avec franges rouges, pantalon bleu et "round hat" avec le bord gauche relevé contre le fût du chapeau. Une cocarde noire sumontée d'un plumet noir et rouge complétaient le couvre-chef.

L'infanterie légère portait une tenue bleue sombre à basques courtes, col, manches et revers étaient blancs. Le chapeau était un "round hat" à bord gauche relevé avec un plumet noir et rouge, le pantalon était bleu avec bande blanche sur le côté et noeud hongrois sur les cuisses. Les demi-bottes étent rehaussées d'un lacet rouge avec pompon.

Les grenadiers portaient le même tenue que l'infanterie légère mais avec une tunique à basques longues.

Les artilleurs possédaient une tunique à basques longues mais avec une couleur distinctive et des bandes rouges. Le chapeau de bras était porté à la place du "round hat"

Les cavaliers portaient une tenue bleue à col et manches rouges, avec un casque tarleton, mais certaines unités conservèrent une tenue verte à col et manches blanches.

Les rifles portaient une veste de chasse et un pantalon de couleur "pourpre" avec des chaussures ou des mocassins et un chapeau "round hat" à bord relevé.

 

En 1814, la milice dut passer aux normes vestimentaires qui prévalaient dans l'US Army. Les dragons légers durent s'équiper comme les dragons légers de l'US Army nouveau casque compris, mais dans les faits, ils conservèrent le tarleton avec un plumet blanc et bleu.L'infanterie adopta l'habit entièrement bleu mais dut certainement garder ses "round hat", les "tombstone étant réservés pour l'armée régulière, on suppose que l'artillerie fit de même quant aux unités de grenadiers et d'infanterie ; légère ils durent ressembler à l'infanterie normale car rien de semblable n'existait dans l'US army.

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere