26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:15

15th

Ci-dessus : la tenue grise portée vraisemblablement entre 1812 et fin 1813 a certainement connu des variantes ; à la tenue entièrement grise a pu se substituer le pantalon bleu réglementaire en hiver et les cols et manches rouges avec lacets noirs.  Avec le 16th us infantry, le 15th fut l'un des premiers régiments à obtenir le shako "tombstone". Fin 1814 le régiment a adopté la tenue réglementaire avec bufletterie noire ou blanche.

 

Créé le 11 janvier 1812, le 15th régiment d'infanterie de l'armée américaine tirait ses recrues principalement de la région de Trenton dans le New Jersey.

Initialement assigné à la brigade du général Joseph Bloomfield, son commandant direct, le colonel Zebulon Pike, se démarqua rapidement par ses idées plus ou moins innovantes en ce qui concernait l'utilisation tactique de son régiment.

 En effet ce dernier s'était décidé à remettre au goût du jour une arme disparue depuis le 17ème siècle : la pique.

us15th 1813

Habituellement les régiments de ligne américains combattaient sur deux rangs afin d'optimiser la puissance de feu, mais ce faisant ils perdaient de leur impact dans les combats au corps à corps contre une autre unité en formation serrée. La pique permettait au régiment de combattre au corps à corps sur trois rangs ce qui était imossible avant pour des hommes équipés de fusil à baïonnette. Les hommes du dernier rang recevaient en outre un fusil springfield raccourci pour ne pas trop les gêner lorsqu'ils utilisaient la pique.

 

 

ci-contre un soldat du 15th équipé de la "pique" et de son fusil raccourci

 

 

 

 

Equipé de cette "nouvelle" arme, le régiment participa sans éclat à l'offensive avortée d'Henry Dearborn fin 1812 puis fut cantonné à Sackett'Harbor. Le colonel Pike fut promu au rang de général et le régiment participa à l'expédition contre York menée par leur ancien chef de corps. Lors de cette bataille, la pique fut utilisée au combat et se révéla inadaptée, les boulets de canon brisant les piques, la formation sur trois rangs augmentant le taux de pertes lors d'un tir à boulet. Les projectiles rebondissant trouvant plus de profondeur, infligeaient plus de pertes. L'unité subit ce jour-là 12 morts et 28 blessés. Le général Pike, ancien commandant du 15th US regiment, trouva la mort lors de l'explosion d'un magasin à munition ainsi qu'un grand nombre d'hommes autour de lui.

 

Le régiment fut de l'assaut sur fort George, le 27 mai 1813, et déplora une perte de 1 mort et 7 blessés dans ce combat qui vit la capture du fort anglais.

Regroupée à Sackett'Harbor, l'unité fut intégrée à la brigade du général Wilkinson qui opérait le long du Saint-Laurent mais ne participa pas à d'actions majeures.

 

Au printemps 1814, le régiment fut dirigé sur Plattsburgh sous les ordres du général Alexander Macomb. Une compagnie resta sur place tandis que le reste du régiment fut de nouveau envoyé dans le secteur du Niagara, combattit à Lyon'Creek le 19 octobre 1814 et se fit remarquer par sa bonne tenue au feu ne perdant qu'un blessé.

 

La compagnie laissée à Plattsburgh, sous les ordres du capitaine McGlassin, exécuta une audacieuse attaque nocturne le 9 septembre 1814, contre une batterie de roquette congrève anglaise installée à 500 yards du fort Brown. L'action parfaitement réussie neutralisa la batterie sans perte. C'est avec ce dernier fait d'arme que la carrière opérationnelle du 15th régiment prit fin dans la guerre de 1812.

En mai 1815 l'unité était amalgamée à la light Artillery.

 

L'uniforme:

15thus

 

ci-contre un soldat du troisième rang en pantalon bleu (tenue hiver) équipé d'une pique, au centre un tambour major du régiment dans sa tenue rouge et à droite un soldat habillé entièrement en gris. Les cols étant normalement rouges tout comme les manches mais une version grise intégrale fut également utilisée

 

 

 

 

 

 

 

 

Les recrues comme la plupart des nouvelles unités reçurent la tenue d'été en lin blanc. La pénurie d'uniformes bleus obligea le régiment à adopter un uniforme de couleur grise avec des lacets de couleur noire.

img009

Confectionnés à la hâte, les shakos de beaucoup d'hommes n'avaient même pas de plaque en métal sur leur fronton, les pantalons réglementairement blancs ou bleus en fonction des saisons chaudes ou froides étaient parfois remplacés par des pantalons gris donnant un aspect uniformément gris aux soldats.

 

ci-contre une plaque de shako confectionnée  début 1812. il n'y a pas les symboles habituels de l'aigle survolant une mer de trophée. Il est inscrit US INFANTRY 15th

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere