9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 15:30
Le 6th Regiment of Foot (WarwickShire) dans la guerre de 1812

Le 6th Regiment of foot fut initialement recruté comme un régiment au service de la hollande en 1674 dans la guerre contre la France. L'unité ne devint le 6th regiment of foot qu'en 1685 à la demande du roi d'Angleterre James II qui utilisa plusieurs régiments au service de la Hollande, composés d'Anglais, d'Irlandais et d'Ecossais pour en faire deux :

les 5th et 6th regiment of foot.

Le 6th regiment intervint en Irlande et participa à la bataille de la Boyne en 1690 contre les rebelles jacobites, soutenus par la France. Le régiment retourna en Hollande et reçut son premier honneur de bataille lors du siège de la ville de Namur.

Durant la guerre de succession d' Espagne contre le roi Louis XIV de France, le 6th parti en Espagne combattre les français et participa aux batailles de Barcelone, d'Almanza, Sarragosse, Almenar et Brihuega. Le régiment revint au Royaume-unis en Ecosse pour mater la rebellion Jacobite de 1745 mais souffrit de pertes sensibles dans la défaite de Prestonpans.

Envoyé à Gibraltar puis dans les antilles, le régiment participa à la guerre d'indépendance américaine en 1776. Il prit le nom de first Warwick en 1782. Durant les guerres de la révolution française, le régiment participa avec succès à la capture de nombreuses positions françaises aux antilles, notamment à Sainte Lucie, la guadeloupe ou la Martinique gagnant un nouvel honneur de bataille au passage en 1798.

Pendant les guerres napoléonienne, le régiment fut envoyé dans la péninsule ibérique dès 1808 et combattit à Rolica puis Vimero. Lors de la retraite vers la Corogne, le régiment perdit 300 hommes. Il eu la funeste occasion de participer au désastre de l'expédition de Walcheren en Hollande où comme le reste du corps expéditionnaire anglais il dut réembarquer avec ses hommes malades et amoindries. En 1812, l'unité reparti en Espagne et se couvrit de gloire à Vittoria puis participa à l'invasion du Sud-ouest de la France. Engagé dans des situations difficiles, particulièrementt à Orthes en 1814, contre des positions en hauteurs tenues par les Français, le 6th se fit remarquer par Wellington lui même. Ce dernier fit graver sur la tabatière d'argent du mess des officiers du régiment qui comportait l'inscription "Seek Glory" " que l'on pourrait traduire par "en quête de gloire" depuis 1785 " : Huzza for the 6th regiment Now Keep Glory" "hourra pour le 6ème, maintenant conservez la".

Le 5 mai 1814, la situation en Amérique du Nord devenant favorable aux britanniques, le régiment fut envoyé en renfort au Canada pour participer à la contre ofensive anglaise.

Le Canada.

embarqués à bord des transports "Harbinger" et "Sultana", le régiment arriva à Québec le 3 juillet 1814 et fut dirigé vers la base de Kingston afin d'y être équipé. Mais ce n'est qu'en septembre que le régiment enfin pourvu en matériel adéquat, fut envoyé vers la zone des combats et en l'occurence le secteur du Niagara où les Américains avaient récement lancé une offensive. Après la bataille de Lundy's Lane, les Anglo-canadiens avaient repris l'initiative et avaient forcé les américains à battre en retraite vers le sud autour du Fort Erié. Ce dernier qui avait été facilement pris par les américains au début de l'été 1814 avait été considérablement renforcé et était désormais soumis à un siège par les forces anglo-canadiennes.

Le 6th régiment arriva pour renforcer le contingent de siège anglo-canadiens qui avait été saigné à blanc lors de l'assaut raté du 15 aôut. L'armée anglo-canadienne avait perdu énormément d'hommes et ne possèdait pas suffisament de canons de siège pour s'emparer du fort américain, bien défendu et tenu par des soldats vétérans qui n'avaient rien à envier aux tuniques rouges. La première mission de combat du 6th fut l'attaque d'un piquet américain le 6 septembre 1814 par une compagnie du 6th foot, action qui se conclua par un succès. Le 17 septembre, soit un mois après l'assaut raté des britanniques, près de 1600 soldats américains effectuèrent une sortie contre les batteries anglaises qui pilonnaient le fort Erié. Ayant réussi à s'emparer de deux batteries sur 4, les Américains furent finalement forcés de se replier après une vigoureuse contre attaque des troupes anglaises dont faisait partie le 6th, le 82nd et le régiment Suisse De Watteville. Le régiment, remarqué par le général De Watteville,  obtint à cette occasion un honneur de bataille "Niagara" pour sa conduite dans la reprise des canons anglais capturés.

Devant l'impossibilité pour les Anglais de capturer Fort Erié, les troupes britanniques se replièrent vers le Nord et le 6th regiment of foot tint ses quartiers autour de Chippawa tandis que la compagnie légère du régiment était positionnée vers Black Creek. En octobre l'unité fut envoyée en position de contrer un mouvement offensif du général américain Brown près de Weihshun mais les Américains se retirèrent avant qu'un combat puisse avoir lieu. Le 6th regiment reparti prendre ses quartiers à chippawa où il demeura jusqu'a la fin du conflit.

Ayant reçu le titre de "Royal Warwickshire Regiment" en 1832, il troqua le jaune profond contre le bleu. Le régiment qui a combattut dans de nombreux conflits dont les deux guerres mondiales, existe aujourd'hui dans la formation du "régiment des fusilliers royaux " ou " Royal Regiment of fusilliers "

plaque de baudrier avec l'antilope en son centre "musée du Niagara"

plaque de baudrier avec l'antilope en son centre "musée du Niagara"

L'uniforme:

Le 6th régiment possédait la couleur distinctive jaune orangé "deep yellow". La tunique rouge est ornée de 10 lacets blancs disposés par paires et terminés de manière rectangulaire. Le lacet est pourvu d'une bande jaune à l'extrémité basse et d'une bande rouge à l'extrémité haute.

Le régiment est habillé en 1814 avec la nouvelle tenue de l'armée anglaise à savoir une tunique aux basques raccourcies, d'un shako "belgic", d'un pantalon gris avec demi-guêtres grises. Les musiciens portent la même tenue que la troupe, conformément au règlement de 1812, mais leur lacet est différent et comprend un ensemble de bandes rouges autour d'un damier blanc et rouge.

Les boutons sont couleur métal argent mais les plaques de baudrier ovales sont couleur métal jaune. Les épaulettes argentées sont de la même couleur que les boutons des officiers.

Le drapeau du régiment est à champ jaune profond avec une antilope en son centre, des roses couronnées aux coins et l'Union Jack avec le chiffre romain VI au milieu. Le king's color reprend l'antilope au centre et le chiffre VI sur le coin supérieur gauche. L'honneur de bataille NIAGARA a été ajouté pour sa conduite lors du siège de Fort Erié et la campagne du Niagara en 1814.

Le symbole de l'Antilope daterait de la guerre de succession d'Espagne en 1702 où le régiment captura à Saragosse un étendard Maure avec une antilope brodée dessus. Une autre version expliquerait le choix de l'Antilope parce qu'il s'agissait d'un symbole royal de la maison de Lancastre.

Pour en savoir plus, le site du musée du 6th regiment of foot:

http://www.warwickfusiliers.co.uk/

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere