22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:25

  erié

Construit après la guerre de 7 ans vers 1764 sur les bords du Niagara afin de sécuriser les communications entre le lac Erié et le lac Ontario. Le fort a servi dans un premier temps de port de transit pour les hommes et les marchandises qui voyageaient entre les deux grands lacs. Construit enitèrement en bois, il fut en partie détruit par les fortes tempêtes qui sévissent sur les grands lacs en 1779. Ce fort servit de base opérationnelle aux Anglais lors de la guerre d'indépendance américaine.

fort erié

ci-contre vue aérienne du fort Erié. On distingue bien les quatre bastions orientés au nord, à l'est, au sud et à l'ouest et les deux gros bâtiments au sud-est.

 

 

Un fort en pierre et maçonnerie fut construit plus au sud de l'ancien fort en 1805 ; il s'agissait d'une fortification à 4 bastions angulaires entourée d'un ravin. Il était pourvu d'une batterie au sud-est et les bastions étaient également affublés d'une position d'artillerie. Deux grandes bâtisses permettaient d'accueillir la garnison. Faute d'un budget suffisant le fort ne fut pas terminé lors du déclenchement de la guerre de 1812. Un mur reliant les bastions sud et ouest fut intégré à l'intérieur du fort pour clôturer efficacement le dispositif.

 

 

fterie1

ci-contre vue depuis l'ouest du fort où l'on peut apercevoir les bâtiments abritant la garnison et l'enceinte en levée de terre qui reliait les deux bastions sud et ouest et qui fut érigée en 1813/1814. Au centre de ce rempart se trouvait une position capable d'abriter de l'artillerie. En bas à droite de l'image on distingue l'accès qui permettait de passer du secteur de la zone vie aux bastions nord et est

 

 

 

 

 

Mais durant le printemps 1813, avec la chute du Fort George, situé plus au nord, la position britannique à Erié devint intenable et la petite garnison abandonna le fort après avoir fait sauter sa poudrière. Les Américains s'en emparèrent le 27 mai et tinrent le fort jusqu'au 9 juin 1813. Là encore, les Américains détruisirent les bâtiments avant de partir participer aux combats dans le nord de la péninsule.

fteriewar1

ci-contre : vue du bastion nord avec les embrasures pour les canons. Souvent les canons étaient des pièces de gros calibre (18, 24, 32 livres) montées sur affût de marine et peu mobiles. Des pièces plus légères montées sur affût de campagne furent également utilisées pour renforcer l'artillerie. au fond on distingue l'un des deux gros bâtiments de la garnison.

 

 

 

 

 

Réoccupé par les Anglais, le fort fut renforcé par un mur de terre et de pierre qui reliait les bastions sud-est et sud-ouest.

Le 3 juillet 1814, les Américains attaquèrent une nouvelle fois le fort dans le cadre de l'offensive lancée sur le Niagara par le général Brown. Les 137 hommes du 8th foot de la garnison ne résistèrent pas longtemps et se rendirent aux troupes américaines. Le chef anglais, le major Buck, fut traduit en cour martiale pour n'avoir pas résisté suffisamment longtemps aux troupes américaines.

Après les batailles de Chippawa et Lundy'lane les troupes américaines se replièrent vers le fort Erié poursuivies par les forces anglaises. Mais les Américains n'étaient pas restés inactifs au fort et avaient considérablement renforcé leur position capable d'accueillir une armée de plusieurs milliers d'hommes.

Ils avaient poursuivi les fortifications vers l'ouest à partir du fort Erié jusqu'au lac Erié avec des emplacements de batterie, des retranchements, un fossé et une palissade. (voir image ci dessous)

913-53 War-1812-Fort-Erie 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Anglais entamèrent le siège de cette position et le dernier de l'histoire du fort, à partir du 4 août 1814. Les Anglais n'ayant pu amener suffisamment de canons de siège se révèlèrent incapables de détruire ou même d' infliger des dégâts sérieux à la position américaine. Finalement une attaque en force fut décidée et conduisit à l'une des plus sanglantes batailles de la guerre de 1812. L'attaque en trois colonnes des Anglais, régiment de Watteville en tête, coûta 900 hommes aux assaillants. Une sortie, menée le 17 septembre par la garnison américaine, ajouta 600 victimes de plus et détruisit la moitié des batteries anglaises.

Finalement après leur échec et le taux de pertes énormes subies durant le siège, les Anglais repartirent au nord et abandonnèrent le siège. Les Américains isolés abandonnèrent également le fort le 5 novembre après avoir détruit une grosse partie de ses infrastructures.

Le fort redevenu britannique fut  abandonné par les Anglais en 1823 puis fut reconstruit dans les années 30 dans le cadre d'une restauration.

Il demeure aujourd'hui un haut lieu du tourisme historique sur la guerre de 1812.

Fort Erie monument

 

ci-contre : la plaque du monument érigé en 1904 après la découverte d'une tombe dans laquelle étaient regroupés les corps des soldats tombés durant le siège en août et septembre 1814.

Les hommes apartenaient aux 1st, 6th, 8th, 41st, 82nd,  89th, 103rd, 104th, glengarry light, 19th light dragoon, milice incorporée et régiment suisse de Watteville.

Une plaque au pied du monument indique que 150 officiers et hommes des armées anglo-canadiennes ont été enterrés ici, ainsi que 3 soldats de l'armée américaine tombés dans l'attaque du 26 août 1814

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere