16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 15:30

 USartilleryhowitzer

Après le canon et le caisson lourd, intéressons-nous à l'obusier et à l'avant-train léger.

L'obusier est une pièce d'artillerie à tir courbe capable d'envoyer des projectiles explosifs par-dessus un mur et est donc très utile pour un siège ou pour tirer sur un ennemi retranché. Le système Gribeauval utilisé par l'artillerie américaine existait en plusieurs calibres mais les Américains avaient également leurs propres calibres d'obusier. Les plus courants étaient les 5.5, 6 et 8 pouces fabriqués en bronze ou en fer.

Un des aspects particuliers du système Gribeauval était la diminution de l'espace compris entre le boulet et l'âme du canon, cet économie d'espace ainsi que l'abandon des décorations extérieures du fût se traduisait par une économie de poids et un accroissement de la mobilité des pièces rendues un peu plus légères.

 

Chaque batterie comportait au moins une de ces pièces d'artillerie aux côtés des canons classiques. D'un poids et d'un encombrement inférieur à un canon classique qui pesait de 1.4 à 1.6 tonne pour le canon de 12 livres, l'obusier pesait 930 kg et pouvait être tracté par un avant-train léger et un attelage de 4 chevaux. Pour l'obusier de 6 pouces son calibre était de 165mm et son projectile atteignait 11kg. La longueur de la mèche en bois permettait de faire éclater le projectile à des temps différents et nécéssitait un réel savoir-faire pour être précis. L'affût est plus petit et  possède des flasques plus hautes qu'un canon classique.Tout comme le canon il peut se déplacer à l'aide de leviers en bois qui sont des grandes barres de bois et qui avec ou sans la prolonge (longue corde que l'on attache au canon pour le tirer ) permettait de tourner et de déplacer le canon au rythme de l'infanterie que la pièce devait soutenir.

 HowitzerCannon

L'avant-train léger ne possède pas de caisson, il fut amené en Amérique par les Français du corps expéditionnaire qui combattit à Yorktown et fut copié ou utilisé par les Américains ; il possède deux roues de part et d'autre d'une partie centrale sur laquelle se fixe l'élément à tracter. Ce dernier s'accroche simplement en enfilant le trou à la base de l'affût dans un pieux en métal fixé sur l'avant-train. Ce système très simple a néanmoins un inconvénient : il oblige à soulever la pièce d'artillerie pour l'accrocher.

Le système anglais d'accroche rapide par un simple crochet bien plus simple et efficace sera finalement adopté par la plupart des artilleries dans les années qui suivirent.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere