23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 16:27

    colored

Les indiens ne sont pas les seuls à être souvent oubliés dans l'étude de la guerre de 1812 ; il y a peu d'éléments concernant une autre minorité : les soldats de couleur ou "coloured units". D'origines diverses, les soldats noirs fourniront un ensemble de petites unités qui combattront surtout du côté anglais dans la guerre de 1812.    

Les unités régulières anglaises:

Les régiments issus des "West India" sont des régiments réguliers anglais dont la majorité des membres sont des hommes noirs. Les régiments de West India étaient à 10 compagnies dans un bataillon unique avec une seule compagnie de flanc (grenadier). Pour des raisons évoquées plus bas, la plupart des unités engagées au Canada le furent à des postes de garnison où les engagements effectifs avec l'ennemi furent faibles. Bien souvent ces hommes entraînés et motivés furent utilisés comme main-d'oeuvre pour des travaux de terrassement, de renforcement des fortifications etc ... Si les britanniques furent réticents à engager au combat les régiments de West India composés de soldats noirs c'est pour plusieurs raisons :

Le climat du Canada était difficille pour des hommes habitués à vivre sous les tropiques (C'est d'ailleurs également pour une raison climatique que les Anglais engageront deux régiments de ce type dans la campagne de la Nouvelle-Orléans, car durant la période chaude ce sont les régiments blancs qui auraient eu du mal a supporter le climat chaud et humide de la Louisianne, du coup les régiments des West India étaient parfaits pour assurer les tâches de garnison durant cette période).

La deuxième raison était que les Anglais craignaient qu'un traitement "particulier" soit administré aux soldats noirs si ces derniers tombaient aux mains des Américains qui pratiquaient toujours et intensément l'esclavage de ces populations, particulièrement dans les grandes plantations du sud des Etats-Unis. L'impact sur le moral des soldats noirs de sa majesté aurait été désastreux si ces derniers risquaient de finir en esclaves en cas de capture. De plus les Anglais craignaient que l'engagement de régiments noirs ne fut perçu par les Américains comme une incitation à la révolte des esclaves sous tutelle américaine ce qui aurait eu un poids négatif dans les négociations de paix engagées à Gand, les forçant à durcir leur position tout en aliénant l'opinion des états du sud des Etats-Unis déjà pro-guerre. Néanmoins, 5 régiments des West India participèrent à la guerre de 1812 :

les 4th, 5th et 8th participèrent à des actions au Canada tandis que les 1st et 6th étaient engagés dans la campagne de la Nouvelle-Orléans.

L'uniforme : la tenue est semblable à celle des soldats Anglais excepté la présence de revers de poitrine à mi-distance entre le col et la ceinture, la présence de nid d'hirondelle en lieu et place du renfort en laine habituel et, si le pantalon est porté au lieu de la culotte blanche, il s'arrête à hauteur des mollets laissant  les guêtres apparentes et est souvent de couleur bleue. A noter que selon les sources le col est soit de la couleur distinctive du régiment, soit rouge. Les lacets de poitrine sont parfois absents.  

 

Des régiments anglais eurent également coutume de recruter des soldats noirs pour leur orchestre comme joueur de tambour ou timbalier, le 104th regiment of foot inclut dans ses rangs des soldats noirs pour armer sa section de pionniers : l'uniforme était semblable aux soldats blancs du régiment avec les attributs propres aux pionniers (outils, tablier de sapeur) .

cwm 4ci-contre un pionnier du 104th foot

La royal Navy:

La contribution la plus importante fut celle des "colonial marines", unité de royal marines constituée d'anciens esclaves, un premier bataillon fut créé en 1808 par l'amiral Cochrane suite à l'invasion de l'ile de Marie Galante. Les esclaves noirs au service des Français furent amalgamés dans une unité de soldats d'infanterie de marine et devinrent les colonial marines. Mais au cours des raids le long de la côte est des Etats-Unis et plus particulièrement la baie de la Chesapeake, plus de 4000 esclaves profitèrent de la confusion qui régnait chez leur maître pour s'enfuir et trouver refuge parmi les britanniques. Un second corps de colonial marines fut ainsi créé et participa aux actions le long de la baie de la Chesapeake. 3 compagnies furent amalgamées avec les 3 compagnies restantes des deux bataillons de royal marines pour en former un troisième. Tout en poursuivant le recrutement parmi la population d'esclaves qui ne manquèrent pas de rejoindre la flotte anglaise au fur et à mesure de sa progression, les colonial marines participèrent jusqu'à la fin de la guerre aux combats de la flotte contre les Américains. Le corps fut dissout en 1816 à Trinidad où ses membres s'implantèrent.

Une compagnie détachée demeura dans le golfe du Mexique et après avoir échappé à l'avance américaine avec une partie des forces séminoles qui fuyaient la région, s'établirent dans les Bahamas en 1822 sur l'ile d'Andros. L'uniforme vraisemblablement porté fut un mélange de tenue rouge des royal marines et la  tenue de corvée rouge à parement bleu foncé pour les zones chaudes et la  blanche à parement bleu gris pour les zones froides.

 La royal Navy n'hésita pas à employer des esclaves en fuite dans les rangs de ses marins comme matelots ou artilleurs, le besoin en hommes de la marine anglaise était tel qu'elle ne pouvait pas se permettre de laisser passer cette chance de recruter des hommes de valeur aussi facilement.

l'uniforme fut le même que celui des marins blancs

La milice canadienne :

Une unité noire au Canada fut levée le long de la frontière du Niagara par Richard Pierpoint un vétéran de la guerre d'indépendance américaine, Malgré des difficultés initiales pour la création de cette unité, les volontaires arrivèrent et sous le commandement du capitaine Robert Runchey, une compagnie de soldats noirs vit le jour. Malheureusement Runchey utilisait ces hommes comme des serviteurs pour les officiers des autres milices ou pour des travaux de labeur. La compagnie de Runchey fut affectée à fort George et connut son baptème du feu lors de la bataille de Queenston Height en 1812.

Sous le commandement du Major général Sheaffe, ils harcelèrent les Américains puis au côté du 41st foot ils chargèrent les lignes ennemies et se montrèrent tout à fait dignes d'éloge. Peu après l'unité fut redésignée "coloured corps" et placée sous l'autorité du grand quartier général comme unité de milice à part entière et retourna en garnison à fort George. Sur place ils servirent comme ingénieurs artificiers mais ne firent pas partie pour autant du "provincial artificer corps" .

C'est dans ce fort qu'ils furent attaqués par les forces américaines de Wilkinson en mai 1813 et obligés de battre en retraite après avoir échangé des tirs pour tenter de repousser les Américains sur la plage. Ils se replièrent avec les forces anglaises. Peu après le retrait des Américains du secteur de fort George, le "coloured corps" fut affecté à la construction du nouveau fort Mississauga. Développant leur capacité de génie militaire le color corps fourni  fut en garnison en 1814 à fort Mississauga qu'ils avaient aidé à construire. Lors de l'attaque américaine dans le secteur du Niagara et la défaite anglaise de Chippawa, le coloured corps fut maintenu en garnison alors que le besoin en ingénieurs et artificiers était urgent notamment lors du siège du fort Erié.

A la fin de la guerre, leur talent en tant que troupe du génie fut reconnu mais les hommes libres de l'ancienne compagnie de Runchey durent affronter l'injustice et, à la dissolution de leur unité le 24 mars 1815, ne reçurent que la moitié des terres promises en guise de récompense pour leur service.

L'uniforme : comme toutes les unités de milice, il est difficile d'établir avec précision la tenue portée par les hommes de Runchey, vraisemblablement des tenues civiles avec parfois des uniformes militaires verts ou rouges sous ceux de la milice de Lincoln dont provenait une partie de ses membres.

Il est avéré que certaines unités de milice comme les Glengarry Fencibles eurent des soldats noirs dans leurs rangs, lors de la défense de fort George par exemple, un officier américain remarqua un soldat noir dans les morts portant l'uniforme vert des glengarry ( à noter que le coloured corps" défendait également fort George et qu'il est possible que ce mort eut appartenu à cette unité ).

La provincial navy du Canada tout comme sa grande soeur de haute mer employa également des hommes noirs dans ses rangs.  

L'armée américaine

Le plus grand utilisateur de soldats noirs de l'armée américaine fut...la marine. Du fait de l'esclavage en vigueur aux Etats-Unis, la présence de marins noir était fort mal vue par nombre de capitaines, ...au début seulement. La capacité combattive des marins de couleur fut soulignée par bon nombre de commandants de navire et ces derniers se montraient satisfaits de posséder un grand nombre d'entre eux dans leur équipage avant d'aller au combat.

Le commandant O.H.Perry écrivit même au secrétaire à la marine à quel point il avait été impressionné par le courage démontré par ses marins noirs lors de la bataille du lac Erié. Que ce soit dans l'US navy ou à bord de navires corsaires la réputation de combativité des marins noirs ne fut plus à faire. Il y eut aussi des soldats noirs qui combattirent dans les rangs de l'armée américaine mais la majorité (esclavage oblige) préférèrent combattre dans les rangs anglais et surtout ceux de la royal Navy.   us-regular-infantrymanci-contre un soldat noir du 38th US regiment

 

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere