13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 09:53

glengarrylight

Après les voltigeurs, voici la deuxième unité légère emblématique de la milice canadienne : les glengarry light Fencibles.

voir l'article : Les glengarry light : l'infanterie légère d'élite canadienne

Cette unité légère fut recrutée dans le Haut Canada dans le comté de Glengarry et comme les voltigeurs canadiens son esprit de corps était très prononcé par le fait que ses membres étaient des immigrés écossais originaires de la même région. Mais l'afflux de nouvelles recrues n'étant pas à la hauteur de celui espéré, le recrutement du régiment sera étendu à tout le Canada, provinces maritimes comprises.

A la fin de l'année 1812, pertes et désertions incluses, le régiment ou plutôt le bataillon comptabilisait 730 hommes.

 

Son chef  fut le Colonel Edward Baynes de l'armée régulière anglaise.

cwm 5

 

à gauche : officier des glengarry light.

La tenue des officiers de l'infanterie légère anglaise équipée de rifle (60th et 95th ) fut choisie pour l'uniforme des officiers du bataillon des glengarry light. Il se reconnaît aisément avec ses trois rangées de boutons avec lacets, sa couleur verte, ses manches noires avec noeuds hongrois. Le shako à plumet vert "stove pipe" des troupes légères avec le "buggler" couleur argent en guise de plaque. Un lettrage GLI était gravé au centre du badge et le différenciait des badges d'autres unités légères.

Une protection de cuir à l'entre-jambe droite ou en dents de scie était chose courante parmi les officiers de ces unités ainsi que le port de la pelisse à fourrure marron. Le sabre est typique de l'infanterie légère.

 

 

 

 

Cette unité recrutée en tant que bataillon d'infanterie légère sera entraînée et équipée comme une unité lègre anglaise. La tenue initiale devait refléter l'appartenance écossaise de ses soldats mais finalement l'uniforme du 95th rifle (plus sobre et moins voyant) fut adopté. L'arme choisie est comme celle de toute unité d'infanterie légère anglaise équipée de mousquet c'est-à-dire le brown bess dans sa version infanterie légère (c'est-à-dire équipé d'un viseur et plus court). voir  Le mousquet BROWN BESS dans la guerre de 1812

L'unité sera intensément utilisée durant la guerre : Salmon river, Ogdensburgh, York, Fort George, Sacket'Harbor, Cook's Mill,Oswego,  la campagne du Niagara.

 

A Ogdensburgh le bataillon et particulièrement sa compagnie légère subira 12 pertes dont deux morts dans l'attaque audacieuse menée sur la glace en février 1813 : La bataille d'Ogdensburg 22 février 1813

 

A fort George le 27 mai 1813, 27 hommes furent tués ou blessés sur les 3 compagnies engagées dans la défense de ce site. : La bataille de fort George 25 - 27 mai 1813

 

Elle subira des pertes sensibles durant la bataille de Lundy' Lane(27 hommes dont 4 morts) dans sa mission de couverture en tant que troupe légère des attaques répétées de l'armée anglo-canadienne ce jour-là.

 

Le bataillon maintiendra une guerre d'usure contre les riflemen américains durant le siège du fort Erié et enregistrera succès et déconvenues dans ces différents combats. La carabine rayée des rifles américains donnant souvent l'avantage à ces derniers dans les combats de tirailleurs.

v2 c4 s10 ss02 01

une dernière action de combat à Cook's Mill verra la fin de la carrière opérationnelle de cette unité.

 

 

ci-contre à gauche , soldat des glengarry light fencible dans son uniforme vert, mousquet excepté, l'apparence de ces hommes est très proche d'un carabinier du 95th rifle anglais. On remarque que sur le shako le badge en forme de cor de chasse est propre au régiment avec le sigle GLI à l'intérieur

 

 

  Devant les remarquables résultats du bataillon il fut un temps envisagé de l'intégrer officiellement à l'armée anglaise mais l'administration britannique refusa cette demande et l'unité fut dissoute en 1816

 

 

 

Unité légère particulièrement efficace et reconnue comme telle, elle sera dissoute en 1816 mais restera dans l'histoire militaire canadienne comme une des meilleures unités de la guerre.

 

La planche :

L'officier porte la tenue des officiers du 95th rifle avec une écharpe cramoisie en bandoulière et non autour de la taille pour souligner l'origine écossaise du bataillon.

 

L'unité reçut une tenue proche de celle du 95th rifle (shako d'infanterie légère "stove pipe", uniforme vert à trois rangées de boutons blancs, manches noires à parement en pointe et passepoilées de blanc, col noir, baudrier de cuir noir) avec des pantalons gris dans les premiers mois de la guerre, puis une tenue entièrement verte fut fournie au bataillon. Les glengarry light ressemblaient trait pour trait au 95th rifle.

Le badge de shako devait être à l'origine identique à celui des rifles mais une version plus personnalisée ayant été découverte sur un site de la guerre de 1812, il semblerait que le bataillon se  soit fabriqué des insignes propres.

 

Armement mis à part (mousquet et baïonnette) les glengarry portent la même tenue que les rifles du 95th regiment.

La carabine baker ayant été remplacée par le mousquet Brown Bess, la poire à poudre a disparu de la tenue.

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere