29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 18:35

COLONIEATLANTIQUE

Ce que l'on nomme colonies Atlantiques correspond aux anciennes colonies françaises que le traité de Paris en 1783 a confiées à la souveraineté britannique et qui sont les îles de Cap Breton, du Prince Edouard et Saint john. A ces îles s'ajoutent les possessions britanniques dans l' Atlantique Nord et près des deux grandes provinces canadiennes (Haut et Bas Canada) :  les Bermudes, Terre-Neuve, la Nouvelle-Ecosse et la province du Nouveaux Brunswick.

La principale menace qui pesait sur toutes ces colonies de par leur insularité ou leur proximité de l'océan, était des raids américains en provenance de la mer ou du Maine dans le cas du Nouveau-Brunswick.

 

L'une des plus importantes bases d'Amérique du Nord en dehors de Québec et Montréal, était la ville de Halifax en Nouvelle Ecosse d'où opérait un escadron de la Royal Navy et de laquelle partirent les expéditions qui attaquèrent la Virginie puis Washington. La Nouvelle-Ecosse fut séparée en deux en 1784 pour former la Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Brunswick qui était la portion continentale de cette région et qui bordait le Maine. La Nouvelle-Ecosse vit très tôt la guerre de 1812 frapper à ses portes quand la frégate HMS Belvidera qui fut poursuivie et endommagée par une des super frégates américaines le USS President, se réfugia dans le port d'Halifax le 23 juin 1812, soit 5 jours aprés la déclaration de guerre. Les corsaires anglo-canadiens opérèrent en partie depuis cette base tel le Liverpool Packet ou le Sir John Sherbrook. Le 104th regiment of foot partit également d'Halifax pour entreprendre son long périple dans les neiges afn de renforcer Kingston. En mai 1813 le régiment De Watteville arrivait à Halifax. La plupart des événements furent navals et culminèrent avec le HMS Shanon qui captura la frégate Chesapeake et la ramena à Halifax en juin 1813.

 

La nouvelle-Ecosse bénéficiait d'un réservoir de combattants d'environ 12000 hommes, soit presqu'autant que le Haut Canada. La milice est répartie en 26 divisions sur 12 comtés. Chaque comté possédait un ou plusieurs bataillons avec parfois des compagnies d'artillerie rattachées. Le comté d'Halifax le plus fourni en milice possédait en outre une compagnie de rifle ainsi qu'une unité de cavalerie.
Les bataillons étaient organisés en plusieurs compagnies dont une d'infanterie légère et une de rifle.
La milice de Nouvelle-Ecosse ne fut pas impliquée dans les combats contre les Américains et sa mission se borna à la surveillance des côtes et à l'escorte des prisonniers affectés à la colonie.
La milice ne possédait pas de règlement conçernant l'uniforme des miliciens ou des volontaires.
Mais bien que la plupart des membres de la milice ne purent obtenir un uniforme au déclenchement de la guerre, certaine unités étaient parfaitement habillées et équipées.

La compagnie d'artillerie volontaire d'Halifax était habillée comme la "Royal Foot Artillery" anglaise, la compagnie de rifle d'Halifax portait la tenue du 60th Rifle avec ses vestes vertes et son pantalon bleu.
Plusieurs unités d'infanterie milicienne portaient une tenue bleue avec col et manches rouges sans lacets. Le round hat semble avoir été la coiffure la plus courante avec ou sans plumet.

Le gouverneur de la colonie réclama à Londres un envoi d'équipements et d'armes pour la milice de Nouvelle-Ecosse. En 1813, plus de 10000 uniformes, pour la plupart usés, furent envoyés ainsi que 900 "belgic" shako et d'autres effets d'équipement. En 1814 plusieurs bataillons apparurent en tenue rouge avec distinctive bleue, pantalon gris avec guêtres grises et noires et "belgic" shako.

Sur la planche on peut voir un officier du second bataillon de milice d'Halifax en 1814 dans une tenue rouge à distinctive bleue, un pantalon gris par-dessus des bottes et avec le nouveau shako.
A côté de lui, un milicien en tenue bleue à distinctive rouge et "round hat" comme la plupart des miliciens d'infanterie et d'artillerie en uniforme de cette colonie.
Un fusillier de la compagie de rifle d'Halifax dans sa tenue inspirée du 60th Rifle.
Un artilleur des Township de Liverpool et un milicien en 1814 dans la tenue rouge des soldats anglais du règlement 1812.

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere