9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 10:25

COLONIEATLANTIQUE1 

Les colonies du Nouveaux Brunswick et Cap Breton ne furent pas attaquées par les Américains durant la guerre de 1812 et leur milice n'eut donc pas à combattre. Néanmoins, le Nouveau-Brunswick, possédant un régiment de Fencibles qui deviendra en 1810 le 104th regiment of Foot, envoya quand même des unités au combat au Canada.

 

L'ile de Cap Breton était autonome durant la guerre de 1812 et possédait son propre gouverneur. La milice de cette île dont la force théorique était d'environ 1300 hommes, fut organisée en 1813. Elle regroupait 20 divisions commandées chacune par un capitaine et était d'un effectif identique à celui d'une compagnie. L'uniforme des officiers était une veste bleue avec boutons et épaulettes couleur or, round hat avec plumet et pantalon ou surculotte gris. La tenue des hommes n'est pas connue.

 

Le Nouveau-Brunswick est la partie qui borde la frontière du Maine et la Nouvelle-Ecosse. Bien que cette partie de la colonie britannique n'ait pas été envahie par les forces américaines, le Nouveau-Brunswick eut le privilège de voir ses frontières temporairement déplacées vers le territoire américain en 1814 lorsque les forces d'invasion anglaises s'emparèrent de plusieurs villes du Maine, établissant une nouvelle frontière le long de la rivière Penobscot. A la fin de la guerre, la colonie retrouva ses frontières originelles mais profita d'un petit afflux de réfugiés et de noirs en fuite qui grossiront sa population. La plupart des combats se limiteront au volet naval dans cette région du Canada. Fredericton, la capitale, verra néanmoins passer de nombreux régiments et unités en partance pour le front canadien. La milice du Nouveau-Brunswick ne fut donc pas sollicitée pour des combats sur son territoire mais eut la mission d'assurer la surveillance et la protection de la région durant la guerre. Quelques unités partirent néanmoins pour le Canada comme le 104th foot "ancien New-Brunswick Fencibles".

 

L'uniforme:

Lors du déclenchement de la guerre de 1812, le potentiel humain de la milice du Nouveau-Brunswick était de 4500 hommes mobilisables. Bien que ne possédant pas de règlement stipulant les spécifications d'un uniforme pour la milice, le Nouveau-Brunswick possédait des unités de volontaires et de miliciens en uniforme.

Les officiers de milice portaient une veste bleue avec col et manches rouges, une écharpe cramoisie autour de la taille et le plus souvent un "round hat" avec ou sans plumet. Les officiers du comté de York disposaient d'une tenue rouge avec une couleur distinctive noire, des boutons et épaulettes or. Ceux du comté de Saint John une tenue rouge à distinctives bleues tandis que les artilleurs volontaires du Comté portaient l'uniforme de l'artillerie à pied anglaise.
Mais la plupart des miliciens ne portaient aucun uniforme. Pour tenter de donner bonne figure à sa milice, le gouverneur de l'île demanda à Londres de lui fournir 3000 uniformes et leurs équipements. Ces derniers arrivèrent en avril 1813 et permirent de fournir à 3000 miliciens un uniforme rouge dont les 2/3 étaient à distinctives blanches et 1/3 à distinctives bleues. Les shakos étaient du modèle "belgic" avec leur protection contre la pluie. L'envoi de Londres permit également d'habiller 144 sergents et 30 musiciens. Les tambours du Nouveau-Brunswick étaient en fait des cornets et non des tambours. Les baudriers porte giberne étaient noirs en partie. Un corps de "sea Fencibles" fut également mis en place, le seul de toutes les colonies d'Atlantique, pour la protection des installations portuaires, la tenue de ces hommes était celle des marins.
La milice de Charlotte et le nouveau régiment des "fencibles" du Nouveau-Brunswick furent les premières unités à bénéficier de ces nouvelles tenues.

Partager cet article

Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere