27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 20:24
Les combats navals de l'année 1815

Comme la campagne de la Nouvelle-Orléans, les opérations militaires en mer continuèrent faute de moyens de communication suffisamment rapides pour avertir les différents capitaines de navire que la guerre était terminée. Les navires de l'US Navy furent les dernières unités américaines à cesser de combattre une fois la paix de Gand signée en décembre 1814. Alors que la guerre était officiellement terminée, des combats eurent donc encore lieu entre les deux marines le temps que les nouvelles atteignent les bateaux restés en mer.

L’année 1815 vit peu d’opérations et de combats navals, pas parce qu'un traité de paix avait été signé mais bien parce que l’efficacité du blocus de la Royal Navy avait atteint son maximum et rendait difficile, pour ne pas dire illusoire, toute tentative de sortie en mer par les navires de guerre américains dont les ports d'attache étaient étroitement surveillés. "Rule Britannia" demeurait encore et toujours la constante maritime dans ce siècle. Néanmoins les petites unités comme les corsaires continuaient de perturber le trafic maritime britannique et certains navires obtinrent encore quelques succès contre la Royal Navy. Le HMS Cyane et le HMS Levant furent capturés par le USS Constitution le 20 février 1815 non loin des îles Canaries. Mais le Levant fut récupéré par les Anglais peu de temps après au large de la côte africaine. Le 23 mars 1815 au large du Portugal, le HMS Penguin fut capturé par le USS Hornet. De leur côté, les Anglais réussirent à s'emparer d'une frégate lourde, le USS President, après lui avoir donné la chasse avec toute une flotille en janvier 1815.
La dernière action de combat eut lieu le 30 juin quand le USS Peacock attaqua le brick Nautilus et tua ou blessa 14 personnes à son bord alors que ce dernier avait donné à son agresseur les nouvelles de la fin de la guerre.


Enfin la guerre en mer s’achevait ; le bilan était le suivant : Pour l'ensemble de la guerre l'US Navy perdit environ 9500 tonnes et la Royal Navy 13 000 tonnes. A cela s’ajoutaient les actions des corsaires américains, dont une partie appartenait à l’US Navy mais dont la majorité était des mercenaires. Leurs actions se poursuivirent jusqu’à la fin de la guerre et n’ont été que partiellement gênées par le regroupement des navires marchands britanniques en convois escortés par la Royal Navy. L’audace des croiseurs américains fut illustrée par les ravages effectués dans les eaux britanniques par le sloop USS Argus qui captura une dizaine de navires marchands ou de pêche mais qui fut finalement capturé le 14 août 1813 au large de St David's Head, au pays de Galles, par le brick HMS Pelican.

Navires (militaires et civils) coulés ou capturés par l'US NAVY

  • 1812 : 46
  • 1813 : 79
  • 1814: 87
  • 1815: 4

Navires de L'US Navy perdus au combat en mer

  • 1812 : 3
  • 1813: 3
  • 1814: 8
  • 1815:4

Au total, près de 1554 navires furent capturés et revendiqués par les vaisseaux américains (civils ou militaires), dont 1300 capturés par les corsaires.
Ces chiffres peuvent varier selon les sources. Ainsi, selon la Llyod's, l’assureur londonien, seuls 1 175 navires britanniques furent capturés, dont 373 furent repris (soit une perte nette de 802 bâtiments). Ces prises rapportèrent en moyenne 9,5 millions de dollars par an soit plus que les 7 millions de dollars que coûtait la guerre aux États-Unis

Si la guerre navale sur les océans ne fut pas déterminante dans l’issue du conflit, il est sûr que le blocus anglais mit sérieusement à mal les capacités des États-Unis à : menacer le commerce maritime anglais, commercer le long de ses propres côtes, assurer les liaisons et le transport côtier tout en instaurant un climat de terreur et de colère parmi la population contre le gouvernement américain, incapable de les protéger des nombreux raids de la Royal Navy. Mais en dépit de son énorme puissance, la marine anglaise, qui affronta l'US Navy dans 24 combats singuliers, en perdit 16 ; de plus elle ne put aligner un nombre conséquent de corsaires et seuls 350 navires furent capturés par eux pour le compte de l'Angleterre. Avec aussi peu de prises ce fut encore une fois une source de revenus de moins pour l'Angleterre qui engloutissait dans le même temps des sommes astronomiques pour le seul maintien en ligne de sa marine de guerre.


Incontestablement les actions de l'US Navy furent une réelle surprise tant pour les Américains que pour les Anglais, les premiers y gagnant un prestige nouveau mais aussi constatant la vulnérabilité maritime de leur nation. Cette prise de conscience engendra les nombreuses mesures qui viseront à renforcer sa flotte de combat. D'ailleurs les premiers vrais navires de ligne de l'US Navy furent mis en chantier dès 1814 et fourniront 3 vaisseaux de 74 canons à la flotte de guerre des États-Unis qui ne cessera dès lors d'augmenter sa taille jusqu’à atteindre la place de première flotte de guerre du monde qui est la sienne aujourd'hui..

Partager cet article

Published by Olivier Millet
commenter cet article

commentaires

neodymium magnet 05/05/2014 12:04

Naval battles of 1815 is good article and the sharing with sketch about the early navy battle and the outcome of such war. i can say that the world and history is shaped by such battles and it will repeat again and again. i will visit again for more.

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere