/ / /

Le Canada demeurant le principal et ...seul objectif des Américains l'année 1812 vit trois tentatives d'invasion de ce territoire. Les Américains divisèrent leurs forces en trois armées : la force de l’ouest sous le commandement du brigadier général William Hull mènera ses opérations à partir de fort Détroit ; l’armée du centre sous les ordres du général Stephen van Rensselaer opérera à partir du Niagara ; l’armée du nord sous le commandement du général Henry Dearborn à partir du lac     Champlain.

 

Bien que le théâtre d’opération de New York – New England eût donné de meilleurs résultats ; faute de support et de soutien populaire il fut décidé de frapper à l’ouest.

 L’armée de Hull arriva à Détroit le 5 juillet 1812 avec 300 hommes du 1er régiment de ligne et 4 régiments de miliciens de l’Ohio et du Michigan. Après la prise de la ville de Sandwich l’armée de l’ouest poursuivit sa marche vers le nord. Au sud de sa position des unités du 41th foot et des miliciens sous les ordres du colonel Lewis Cass se préparaient à contrer le mouvement des Américains ; les premiers contacts firent deux blessés graves dans les rangs des piquets de garde anglais. Après avoir été renforcés par des élément du 4th foot et des rangers les Américains se déplacèrent vers le fort Malden mais rebroussèrent chemin jugeant la position trop forte pour être prise d’assaut.

Plus au nord le Capitaine Charles Roberts du 10th vétéran se mit à la tête d’un petit contingent de son unité accompagné de miliciens et d’indiens vers le fort Michilimackinac sur le lac Huron. Sur place la garnison se composait de 61 hommes non prévenus du début des hostilités. Roberts plaça un canon de 6 livres sur les hauteurs dominant le fort qui se rendit devant l’impossibilité de résister. Ces deux revers forcèrent le général Hull à entamer un mouvement de repli vers fort Détroit le 5 août.

 

 

L’initiative ayant changé de camp, le major général Issac Brock, gouverneur du haut canada, décida de lancer une opération depuis fort Malden avec 270 hommes du 41th foot, 26 homme de l’artillerie royale et 70 hommes du Royal newfoundland regiment. Le 15 août arrivé sur place, il mit en position 5 pièces face à fort détroit, fit équiper les miliciens de tuniques rouges des soldats régulier afin de donner l’illusion de troupes régulières plus importantes qu’elles n’étaient et de plus 1000 guerriers indiens sous les ordres du chef Tecumseh étaient venus le rejoindre. Avant même de lancer l’assaut Hull miné par les doutes et devant la crainte d'exaction de la part des indiens, se rendit malgré le désaccord de la plupart de ses officiers. Dans cette affaire les américains perdaient Le 4eme régiment, des détachement du 1er et du 3eme, 1 compagnie d’artillerie, deux escadrons de cavalerie et 4 régiments de miliciens de l’Ohio et du Michigan ainsi que quelques canons dont un qui avait été pris par les américains à la bataille de Saratoga en 1777. hullatfortdetroit

 

Le lendemain de la chute du fort Détroit, les Américain abandonnèrent le fort Dearborn. Alors que son détachement retraitait vers le sud, il tomba dans une embuscade tendue par des guerriers indiens et fut massacré, l’armée de l’ouest n’était plus.

 

ci-contre le général Hull à fort Détroit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere