/ / /

Au début de l'année 1813 après avoir essuyé de sérieux revers l'année précédente, le commandement américain décida que la reprise du fort Détroit était absolument obligatoire avant d'envisager une offensive majeure dans le haut Canada.tenue d'été

 

A cet effet le général Harrison divisa ses forces en deux colonnes, l'une sous le commandement du brigadier général Winchester et l'autre sous son propre commandement. Les troupes américaines comprenaient un grand nombre de soldats réguliers (notamment les habits blancs du 17th us infantry)  et des volontaires du Kentucky. La colonne de Winchester se mit en route et arriva aux rapides de la rivière Maumee. Ayant appris que les Anglais et leur alliés indiens avaient attaqué la ville américaine de Frenchtown, Winchester dérouta une partie de ses troupes de leur mission initiale pour porter secours aux colons américains. Le colonel Lewis et 900 hommes se mirent en route vers Frenchtown. Le combat fut bref et les  Américains plus nombreux chassèrent sans peine l'ennemi. Cette petite victoire allait conforter le général Winchester dans sa supériorité et, ce faisant, il négligea la défense de son secteur bien qu'une contre-attaque anglaise semblait imminente.

 

Harrison arriva peu de temps après et renforça le dispositif américain ; la mission était désormais de : « défendre le territoire...à n'importe quel prix. » puis reprit la route laissant son subordonné tenir le terrain.

Trop confiants les Américains ne prirent pas la mesure de la menace qui les guettait, aucun préparatif sérieux n'ayant été mis en place et une trop grande dispersion des forces mettaient les troupes de Winchester dans une situation périlleuse.

Ce que ne manquèrent pas de constater les éclaireurs ennemis qui profitant de l'obscurité allaient attaquer le camp américain endormi sur ses lauriers.

 

Le général anglais Procter regroupa une force combinée de quelques 600 soldats, réguliers et miliciens britanniques, et 800 guerriers autochtones dirigés par les chefs Roundhead et Walk in the Water. Le matin du 22 janvier les anglais passèrent à l'attaque.  Précédés par un tir d'artillerie aussi inutile qu'inefficace, les soldats anglais se précipitèrent vers le camp américain. Réveillés par les tirs d'artillerie, les soldats américains ne tardèrent pas à riposter. Cependant la mauvaise disposition initiale des troupes américaines avait facilité leur encerclement par les Anglais et les indiens et peu à peu les troupes de Winchester furent submergées. Comble de malheur, le général Winchester avait choisi d'établir ses quartiers un peu à l'écart de ses hommes et fut facilement capturé. Procter ordonna à Winchester de déposer les armes dans l'heure sous peine de ne plus pouvoir contenir la furie des guerriers indiens. Winchester s'exécuta et ordonna la fin des combats.

 

900 hommes venaient d'être mis hors de combat ou faits prisonniers. Des volontaires du Kentucky subirent la cruauté de leurs gardiens indiens et une trentaine d'entre furent exécutés avant que la tuerie ne soit promptement stoppée. Cet incident, connu sous le nom de massacre de la rivière Raisin, restera dans les mémoires américaines et plus particulièrement celles des volontaires du Kentucky qui ne montreront aucune pitié envers les guerriers indiens et leur chef Tecumseh (bien qu'absent durant cette bataille) dans les combats qui suivront. Le cri de "remember the raisin" deviendra leur cri de guerre.

 

Harrisson ordonna une retraite mais fit construire une série de forts afin de consolider sa ligne de défense, ce qui fut une sage décision car les Anglais se révèleront incapables de franchir ces forts notamment le fort Meigs et fort Stephenson. Les sièges qu'ils menèrent contre ces deux bastions durant l'été 1813 furent deux échecs sanglants.

L'année 1813 venait de débuter sur un quatrième échec américain et ce n'était pas fini...

 

 

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere