/ / /

La bataille de la rivière Thames, connue aussi sous le nom de Moraviantown, s'est déroulée le 5 octobre 1813. Elle marque l'achévement de la reconquête de la zone de fort Détroit et le début d'une prise de contrôle du territoire du Haut Canada.

 

La zone qui s'étend de fort Détroit à fort Malden fut aprement disputée durant les derniers mois, raids et escamourches s'y sont succédé mais le point décisif fut marqué par les Américains sur les eaux du lac Erié.

Le 10 septembre la flottille de l'amiral Oliver.Hazard.Perry bat son homologue britannique près de Put in Bay et s'assure du contrôle du lac Erié. Ce faisant, la route principale du ravitaillement anglais est coupée en partie rendant intenable la position des Anglo-Canadiens du secteur de fort Malden. Le major général Henry Proctor, chef anglais de toute la région décide de se replier vers le nord ouest le long de la rivière Thames.

Son allié amérindien, Tecumseh, conteste cette décision qui abandonnerait tout un pan du Canada au contrôle ennemi et sans combat alors que lui et ses hommes ont subi des pertes sensibles pour se maintenir dans cette zone et appuyer leur allié britannique. Craignant pour les tribus locales qui seraient laissées sans défense, les indiens de Tecumseh veulent continuer la lutte dans ce secteur face à l'envahisseur américain. Mais le 27 septembre les Anglais battent en retraite et ne laissent d'autre choix à leurs alliés que de les suivre. C'est une force composite de 900 hommes (principalement le 41st foot, un détachement de la royal artillery, des vétérans du 10th royal veteran et 500 guerriers indiens Powatomi, Shawnee,des Ottawas, des Ojibwas, des Delawares, des Wyandots, des Sauks, des Fox, des Dakotas, des éléments des volontaires canadiens à cheval et de la milice provinciale)  qui longe la rivière thames vers un secteur plus propice à la lutte et surtout en mesure d'être ravitaillé.

 

Les Américains sont sous le commandement du général William Henry Harrison, homme énergique et prudent qui entame après un succès à Amherstburg la poursuite de l'armée anglaise en retraite. Ne possédant pas un sens tactique aiguisé, Proctor commet l'erreur de ne pas ralentir la progression américaine par des obstacles derrière lui et laisse tous les ponts intacts facilitant ainsi la poursuite ennemie.

L'armée américaine de 3000 hommes comprend des éléments réguliers des 27th us infantry des guerriers indiens et surtout une importante force de volontaires du Kentucky sous les ordres du gouverneur du Kentuck, Isaac Shelby,66 ans, qui brûlent de venger la mort de leurs camarades tombés à Frenchtown. De plus une partie des volontaires sous les ordres du colonel Johnson sont montés à cheval leur donnant une vitesse supérieur sur leur opposant essentiellement à pied et démoralisés.

 

Ces derniers prennent position près du village de Moraviantown et attendent la force américaine toute proche. Tecumseh est là et se prépare à un rude combat appuyé par ses alliés de plus en plus défaillants.

Harrison envoie ses troupes en une colonne , il dispose de la supériorité numérique et morale, en outre Johnson a lancé sans attendre ses cavaliers contre les Anglais (tactique suicidaire si ces derniers avaient appliqué à la lettre leur disposition de défense contre la cavalerie où s'étaient contentés de lui envoyer un feu de salve dévastateur ; au lieu de quoi les Anglais préférèrent la fuite vers les bois en tiraillant de manière confuse et inefficace contre les cavaliers du Kentucky. Rapidement mis en déroute, les Anglais lâchent pied et laissent les Américains se retourner contre les indiens abandonnés à leur sort mais qui font toujours face.819d8212cb8974b31908c926decb2ec8 1M

 

Disposés couchés dans les marais, les indiens résistent un temps aux volontaires du Kentucky qui ont mis pied à terre et engage un furieux combat au corps à corps. Mais finalement dépassés, les indiens sont submergés et leur chef Tecumseh est tué (dans des circontances encore mystérieuse aujourd'hui) leur moral s'effondre alors et eux aussi se mettent en fuite dans les bois abandonnant 33 morts mais emmenant la  grande majorité de leurs pertes avec eux (les indiens emmènent leurs morts aprés le combat pour cacher leur pertes à l'ennemi et permettre les rites funéraires ; ainsi l'abandon de 33 morts prouve que leurs pertes ont dû être très lourdes). 12 Américains avaient été tués et 22 autres blessés ; de leur côté les Anglais laissent 600 morts, blessés et prisonniers entre les mains des Américains. Seuls 250 d'entre eux parviennent à s'échapper. La bataille de la rivière Thames s'achève sur un désatre pour les Anglo-Canadiens car elle marque, outre la perte de la région de fort Malden, la fin de la confédération indienne de Tecumseh, leur plus précieux alliè, et une participation beaucoup moins importante de la part des guerriers indiens dans le futur.

Proctor sera destitué pour ses fautes commises dans cette campagne, les indiens seront habilement manipulés par Harrison pour être mis à l'écart des combats. quant aux prisonniers anglais conduits en Ohio, la plupart mourront de maladie en captivité .

 

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere