/ / /

Winston Churchill dira de cette bataille qu'elle fut une des plus décisives de l'histoire américaine. Ce qui est certain c'est qu'elle marquera un coup d'arrêt final à l'invasion anglaise du nord des Etats-Unis.

Des recherches récentes ont démontré qu'au-delà de la simple portée militaire de cette victoire, la volonté britannique de s'emparer d'une grande portion de territoire américain était réelle et dépassait le simple raid de grande envergure. Les états de Nouvelle-Angleterre étaient en pleine crise politique vis-à-vis de Washington et étaient depuis le départ défavorables au conflit. La couronne britannique paria sur le fait qu'une défaite importante dans l'état de New York pourrait entraîner un courant sécessioniste des états de Nouvelle-Angleterre à leur profit. C'est pourquoi l'échec de leur opération à Plattsburgh qui ne devait être que le point de départ d'une invasion de plus grande envergure, fut une défaite décisive. Elle a véritablement sauvé les fondements de la nation américaine qui en 1814 étouffée par le blocus anglais, subissant des raids côtiers dévastateurs et menacée par une armée anglaise au nord était en danger de mort.

En ce début du mois de septembre 1814 la situation des Américain est des plus préoccupante. La campagne du Niagara fut un nouvel échec et bien qu'elle ait montré le renouveau de l'armée américaine, la balance des forces en présence penchait nettement en faveur des Anglais. Les renforts venus d'Europe arrivaient en masse et parmi eux se trouvaient des unités prestigieuses et aguerries qui avaient combattu victorieusement les Français. C'est presque 16000 hommes que Londres a envoyés au gouverneur du Canada, George Prevost pour fournir l'effort final.

Le premier objectif de Prevost fut la zone du lac Champlain. Sackett'harbor était une cible prioritaire mais le manque de bateaux de transport l'incita à choisir une attaque sur la ville de Plattsburgh en coordination avec la flotille du capitaine George Downie .

War of 1812 Erie Perry Victors

Prevost organisa ses 11000 en trois brigades , la première composée de vétérans d'Espagne (27th, 39th, 76th 88th of foot), la deuxième par des régiments ayant servi au Canada ( 8th, 13th, 49th, des chasseurs et voltigeurs canadiens et un régiment suisse De Meuron ) ; enfin la troisième brigade est composée d'autres régiments (3th, 5th, 27th deuxième bataillon et du 58th of foot). chaque brigade est soutenue par une batterie de la royal foot artillery à 6 pièces dont un obusier. Enfin un escadron du 19th light dragoon supporte l'ensemble.

L'ensemble est commandé par des officiers qui n'ont pas l'expérience des généraux de Wellington et semblent, tous avoir un point commun : l'indécision.

Les Américains disposent de 1500 hommes à Plattsburgh, l'essentiel des forces du secteur a été orienté vers Sackett 'Harbor (cible prioritaire dans l'esprit de l'état-mjor américain). Le général Alexander Macomb ordonna la levée de la milice de New York pour appuyer ses troupes (soit 2000 hommes de plus mais de très faible qualité militaire).

La flottille américaine demeure inférieure à la flottille anglaise mais grâce aux lancements successifs de plusieurs navires comme la corvette USS Saratoga le schooner Ticonderoga et le brick Eagle (ce dernier lancé quelques jours avant la bataille) elle a pu rattraper un peu son retard. La flottille américaine sous les ordres de l'amiral Isaac Chauncey totalise 14 navires dont une corvette, un schooner, un brick un sloop et 10 canonnières (67 canons dont 37 à longue portée). La flottille de l'amiral Yeo quant à elle totalise 16 navires dont une frégate de 1200 tonneaux, un brick et deux sloops plus 12 canonnières (82 canons dont 56 à longue portée). Le navvire amiral anglais HMS Confiance frégate de 37 canons s'oppose au USS Ticonderoga corvette de 735 tonneaux et 26 canons.

La difficulté principale des Anglais fut de trouver hommes et matériel pour armer les navires ce qui explique qu'une grande partie des équipages anglais présents à la bataille était peu ou pas expérimentée.

Lorsque l'invasion débute le 31 août, les troupes anglaises doivent effectuer une attaque simultanée de la ville avec la flotille de l'amiral Yeo. Un peu ralentis par des troupes américaines envoyées par Macomb, les Anglais livrent quelques combats en flanc garde. Un raid de nuit près de Saranac river détruit une batterie de roquettes Congrève. Mais néanmoins les Anglais arrivent devant Plattsburgh et attendent les ordres pour attaquer la ville. Les ordres tardent alors que sur le lac la bataille a déjà commencé.

Battle of Lake Erie

Le HMS Confiance mal manoeuvré n'arrive pas à se placer idéalement tandis qu'il subit des tirs de plus en plus précis des navires américains. Le HMS Chubb complètement désemparé se rendit tandis que le HMS Linnet ouvrait un feu d'enfer sur le USS Eagle. Le sloop HMS Finch dériva et se trouva pris sous le feu de la batterie de l'hôpital de la ville et fut forcé de se rendre lui aussi. La moitié des canonnières anglaises étaient engagées dans un duel d'artillerie tandis que les autres restaient à l'écart. Le USS Saratga engagea le navire amiral de Yeo mais était sévèrement pris à parti. Le commandant du Saratoga coupa ses ancres afin de faire virer sur place son navire et tirer une bordée sur le Confiance. Incapble d'effectuer la même manoeuvre, le Confiance subit de plein fouet la bordée du Saratoga et se trouva désemparé pour finalement se rendre. Le Linnet finit également par se rendre, le capitaine Downie quant à lui avait été tué sur le Confiance, écrasé par un canon. La défaite des Anglais était totale ; seules les canonnières non engagées ont réussi à se retirer sans dommage.

Prevost qui venait juste de lancer son offensive reçut la nouvelle du désastre naval que venait de subir sa flotte et décida contre toute attente de stopper son attaque et de se replier vers le Canada, malgré les protestations véhémentes de ses subordonnés certains de leur victoire. Cette décision s'explique par la peur de Prevost de ne pouvoir ravitailler son armée si il décidait de s'engager plus en avant en territoire américain. Néanmoins cette défaite signa la fin de l'offensive anglaise dans l'état de New York et s'ajouta à la défaite de Baltimore le 15 septembre 1814.

L'année 1814 s'achevait sur deux victoires américaines éclatantes qui loin de donner la victoire aux Etats-Unis assuraient néanmoins la perrenité de leur nation pour l'avenir.

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere