/ / /

La bataille de Longwoods est un affrontement entre un raid américain et des troupes anglo-canadiennes tentant de l'arrêter.

A la fin de 1813 profitant de leur victoire sur le lac Erié, les Américains avaient récupéré les territoires de la région de Détroit perdus l'année précédente. Ce faisant ils poursuivirent les forces britanniques et leur infligèrent une sévère défaite à la rivière Thames. Les Anglais craignant un effondrement de toute la région établirent des avant-postes à Delaware et à Port Talbot dans l'espoir de contrer toute nouvelle incursion américaine.
Ce sont ces avant-postes que les Américains vont tenter de détruire.

Parti le 21 février de amherstburg, un détachement américain de 180 hommes sous les ordres du capitaine Andrew Holmes (comprenant des éléments des 24th, 26th, 27th, 28th US infantry des dragons légers de la milice et des rangers du Michigan )  ont pris pour objectif de détruire Port Talbot.


En route, le terrain s'avérant impraticable, les Américains durent abandonner les deux pièces de 6 livres  qui constituaient leur artillerie, puis livrèrent un combat contre des miliciens locaux. Se croyant  alors découverts ils changèrent d'objectif pour s'attaquer au poste de Delaware. Apprenant qu'un contingent anglo-canadien de 300 hommes était en route pour les contrer, Holmes décida de rétrograder et laissa des rangers en couverture. Après avoir tiraillé avec l'infanterie légère ennemie (ranger de Caldwell) les rangers du Michigan rejoignirent le reste du détachement et attendirent le gros des forces ennemies sur une colline surplombant la zone.

Ayant établi des fortifications à l'aide d'abattis, les Américains repoussèrent une attaque des rangers ennemis et se lancèrent à leur poursuite. Mais prévenus par les dragons que les Anglais les attendaient en embuscade et que la retraite des rangers n'était qu'un piège, les Américains rejoignirent à la hâte leur position.
Le 4 mars à 5 heures deux compagnies du 1st royal scots, la compagnie légère du 89th foot, des guerriers indiens (44) et deux unités de miliciens (caldwell' rangers et loyal kent volunteers)attaquèrent les Américains.
 Voulant déborder la position au nord par les miliciens et au sud par les indiens, les Anglais attaquèrent frontalement. la position surélevée des Américains.

3625737625 6503def6de

 

 

 

ci-contre : unité des Caldwell' Rangers, unités de troupe légère du comté de l'Essex. Ils sont équipés de mousquet et habillés en vert comme les rifles anglais ou les glengarry lights afin de mieux se dissimuler dans les bois.

 

 

 

 

La colonne anglaise, après avoir traversé le pont surplombant la rivière et sous un feu nourri, se trouva face aux abattis  et dans l'impossibilité de monter la pente gelée. C'est dans cette position peu enviable que les Anglais subirent un feu continu et précis. Finalement incapables de monter sur la colline (ils glissaient littéralement sur le chemin trop abrupt).

Les attaques de flanc ayant connu peu de succès, 1 heure trente après le début de l'attaque, les Anglais retraitèrent laissant 65 morts et blessés sur le terrain, les Américains 7.

 

Bien que victorieux les Américains comprenant qu'ils n'avaient ni l'effet de surprise ni la supériorité numérique retraitèrent vers Détroit. Les Anglais de leur côté abandonnèrent Delaware.

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere