/ / /

fort george 01

La péninsule du Niagara commandait l'entrée Est du haut Canada. Malgré l'échec en 1812 sur Queenston, les Américains se préparaient à lancer une nouvelle opération d'envergure contre cette région en frappant sur un de ses points d'appui principaux le fort George.

Le fort George fut établi sur la rive de la rivière Niagara directement opposé au fort Niagara, cédé aux Américains suite au traité de Jay. Sa construction commencée en 1796, s'acheva en 1802 ; il était le point névralgique qui commandait l'embouchure de la rivière Niagara au Nord et qui avec le fort Erié, situé au sud, commandait l'entrée est de la péninsule du Niagara. site14

Défendu par six blockhaus en bois et en terre, le fort était entouré d'une palissade en rondins de bois et d'un fossé. Quartier général du ministère des affaires indiennes et du corps des Royal Engineers il était pourvu en cuisine, hopital, poudrière et barraquements.

    Durant la guerre de 1812 il devint le centre de commandement du général Isaac BROCK commandant le haut Canada. Après la chute de York il devint la cible des Américains désireux de reprendre pied dans la péninsule du Niagara après leur précédent échec en 1812 devant Queenston Height. Le colonel Winfield Scott, récemment échangé après sa capture à Queenston Height, fut chargé par le général en chef américain du secteur Henry Dearborn, de planifier l'opération contre le fort George.

Soutenues par la flottille de l'amiral Chauncey, les forces d'invasion américaines (4000 soldats réguliers) devaient prendre pied sur les rives du lac Ontario près du fort et attaquer en quatre vagues la faible garnison de 1200 hommes (8th et 49th foot, les glengarry fencibles, royal newfoundland fencibles, corps des soldats de couleur de Runchey et des miliciens) du major général anglais John Vincent.

Protégée par une brume, la flotille américaine s'approcha sans être détectée et commença le bombardement sitôt la brume dissipée. La première vague d'assaut commandée par Scott lui-même attaqua de front les défenses improvisées des Anglo-Canadiens qui tentèrent malgré la différence de nombre de s'opposer aux Américains directement sur la plage. Après un rapide échange de tirs meurtriers les Anglais se replièrent et se regroupèrent. Les soldats anglo-canadiens subirent de plein fouet les tirs de douze schooners ainsi que d'un brick et d'une corvette. Ayant souffert de 52 morts et de 306 blessés, Vincent décida d'abandonner le fort.

site13

Après avoir saboté ses canons, Vincent fit rétrograder ses forces plus en arrière et laissa la force d'invasion ennemie s'emparer sans coup férir du fort George et de la ville toute proche de Newarck le 27 mai.

Sitôt le fort pris, les Américains entreprirent de le consolider et de réparer les nombreux dégâts qu'il avait subis durant l'attaque. Néanmoins les Anglais n'avaient pas perdu le contact et commençaient à lancer leurs unités légères et les guerriers indiens alliés dans une guerre d'usure autour du fort afin de constamment créer une zone d'insécurité chez les Américains, menaçant leur voie de communication et gênant toute incursion plus au sud.

Véritable point d'ancrage américain le fort George fut le point de départ d'attaque vers le sud de la part des troupes américaines mais celles-ci connurent deux défaites catastrophiques : la première à Stoney Creek et la seconde à Beaver Dams. Après 7 mois d'occupation, les Américains, épuisés et étant incapables de poursuivre plus en avant, décidèrent d'abandonner le fort en décembre 1813 et de repartir sur la rive américaine.

Peu de temps aprés le fort américain Niagara tombera lui aussi sous les coups d'une attaque nocturne menée par les Anglais.

Le fort sera récupéré par les Anglais, mais ces derniers lui préféreront un nouveau fort mieux situé : le fort Mississauga.

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere