22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 13:01

horseshoe bend 2 smLe canon de 6 livres est la pièce de campagne la plus utilisée dans le conflit d'Amérique du nord ; il permet d'obtenir un rapport puissance/ mobilité suffisant pour en faire une pièce de campagne adaptée au terrain difficile du Canada.

Aussi bien utilisé par les Américains que par les Anglais, cette pièce fut également un des canons les plus utilisés sur les champs de bataille européens.

 

    Le terme canon de 6 livres signifie qu'il tire un projectile plein ( un boulet en fonte ) d'un poids de 6 livres soit environ

2.934 kg (la livre française de l'époque équivalait à 490 grammes ) avec un calibre de 96mm. La portée d'une telle arme dépend de la nature du sol, car en effet, outre la distance parcourue en "vol", le boulet plein rebondissait, ce qui avait deux effets : allongement de la portée et maximisation des dégâts dans les rangs d'une infanterie formée comme c'était l'usage.

 

Les distances de tir variaient donc en fonction de la nature du terrain : un terrain boueux ne se prêtant guère aux rebonds successifs, à l'inverse d'un terrain sec et dur. Un boulet pouvait être efficace entre 1000 et 1500 m.

Contre les forts et fortins en bois qui gardaient la frontière américano-canadienne il était d'usage de chauffer au rouge les boulets afin d'incendier et de provoquer plus de dégâts dans les murs et tours à l' instar de ce qui se pratiquait dans la marine.

hs17

    Une particularité des canons américains était que leur tube soit fabriqué en fer et non en bronze pour des raisons de coût

 

 

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 07:33

Véritable mythe fondateur aux Etats-Unis, les riflemen de la guerre d'indépendance ont acquis une célébrité due essentiellement à leurs qualités de tireur d'élite. Le Kentucky était alors leur arme de prédilection, puissante, précise et mortelle. La tradition des riflemen perdura en 1812 dans le régiment de rifle équipé là encore d'une arme redoutable : la carabine Harper Ferry 1803.

Cette carabine fabriquée aux USA, est à canon semi-octogonal et semi-circulaire sur sa longueur de 83 cm. D'un poids de 4 kg il est comme tous les fusils de cette catégorie un peu plus long à charger ce

FR0171qui oblige ses utilisateurs à veiller à ne pas trop s'approcher de l'ennemi dont la cadence de tir au mousquet est plus élevée.

    Son calibre est de 0.54 soit 13.716 mm.

D'une portée largement supérieure à celle du mousquet traditionnel, le canon est bien plus court que son ancêtre le Kentucky, c'est pourquoi afin d'accroître encore sa distance de tir, les Harper Ferry 1803 de seconde production verront leur canon rallongé de 3 cm.

Au combat les rifles vont montrer la supériorité de ce type d'arme dans l'environnement fortement boisé du Canada, ce que les Rangers et autres riflemen des guerres précédentes avient déjà démontré.

Lors de l'attaque sur York (actuelle Toronto) en 1813, les rifles du premier régiment abattirent dans sa quasi totalité la compagnie de grenadier du 8th foot anglais qui défendait la ville.

A Conjocta Creek durant l'été 1814, ils stoppèrent seuls une force d'invasion anglaise supérieure, en lui infligeant un grand nombre de morts et de blessés pour la perte de seulement 1 des leurs.

Le Harper ferry ne fut pas la seule carabine utilisée par l'armée américaine ; citons également la carabine Contract 1807.

Les anglais ne furent cependant pas en reste puisqu'ils envoyèrent un régiment de rifle (le 95th) lui aussi équipé d'une telle arme lors de la campagne de 1815. Malheureusement pour eux ils participèrent à la bataille de la Nouvelle-Orléans où ils ne purent utiliser la capacité de leurs armes face aux défenses américaines tout en subissant de lourdes pertes en retour.

Repost 0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 21:01

Créé en 1775, le corps des fusiliers marins des Etats-Unis est une institution aussi vieille que le pays lui-même ce qui lui confère une place spéciale au sein des forces armées américaines.

Ces soldats de marine sont avant tout destinés à combattre sur les navires de l'US Navy mais ils participeront également aux combats terrestres parfois en tant qu'artilleurs. Leur conduite fut particulièrement héroïque lors de la bataille de Bladensburg où ils furent la seule unité américaine à ne pas s'enfuir et à combattre jusqu'au bout.

 

Durant toute la guerre le corps des marines fut relativement réduit et connut, usmarines

lui aussi, des problèmes pour recruter ses hommes afin d'atteindre le quota

initialement prévu.

En juin 1812 les marines sont 493 ( dont 10 officiers )

en juin 1813 ils sont 591 ( dont 12 officiers )

en juin 1814 ils sont 590 ( dont 11 officiers)

en juin 1815 ils sont 688 ( dont 8 officiers )

La première de leur mission étant l'infanterie embarquée, par exemple on trouvait 55 marines  sur le USS Constitution qui participèrent à toutes ces courses.

    Sur l'image ci-contre nous pouvons voir un soldat en tenue réglementaire 1810 :

le rouge et l'or étant les couleurs traditionnelles du corps des marines, les parements et lacets sont donc remplacés par du jaune, et le plumet blanc est devenu rouge.

A côté de lui, nous trouvons un tambour dans sa tenue rouge ; le plumet bicolore peut également être remplacé par un plumet entièrement rouge.

Enfin l'officier qui porte un bicorne au lieu d'un shako et une écharpe rouge autour de la taille ; des épaulettes sont également portées normalement et leur nombre et leur emplacement à droite ou à gauche indique le grade.

Non-représentés ici, les sous-officiers ne portaient pas l'épaulette mais le plumet sur le côté gauche de leur shako ; en outre ils ne portaient pas non plus l'écharpe rouge autour de la taille ; seuls les officiers avaient cet honneur.

Les soldats dUS1812n12u corps des marines eurent également le droit de porter les cheveux poudrés, marque des troupes d'élite à l'image de ce qui se faisait en Europe.

Repost 0
Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:47

US1812n10Régiment unique au début du conflit, le 1st rifle regiment va acquérir une renommée suffisamment importante pour inciter le gouvernement américain à recruter trois régiments de plus. Ces combattants sont la seule vraie unité de combat d'infanterie légère de l'armée américaine avec les compagnies de rangers. Équipés d'une carabine rayée redoutablement précise harper Ferry 1803, ils infligeront de lourdes pertes aux troupes ennemies, notamment aux officiers, cible privilégiée des tireurs d'élite.

Leur tenue est un uniforme entièrement vert avec shako de feutre à cordelettes jaunes et plaque en forme de losange de couleur or, le plumet est vert (propre aux troupes légères) les parements et lacets sont noirs. En 1814 ils troqueront leur tenue verte contre une tenue grise plus simple et sans aucun parement. Les trois autres régimeRR-badgents adopteront également la tenue grise mais avec une plaque de forme circulaire

La tenue de chasse ou veste de chasse est verte à franges jaunes et est porté en hiver comme en été

    Il semble que cette tenue fut très populaire parmi les rifles.

Utilisés en unité indépendante et en tirailleur, les rifles seront présents dans de nombreux combats et gagneront le respect de leur adversaire mieux pourvus en troupes légères.

US1812n11

rifle

à droite : soldat du 1st rifle en veste de chasse, sergent du 1st rifle en tenue verte de début de conflit, soldat en tenue grise de fin de conflit. exemple de plaque du 1st rifle en médaillon et en bas, sac à dos avec la mention R R ( rifle regiment )

à gauche soldat du 1st rifle en tenue de chasse

en haut à gauche soldat d'un régiment de rifle en tenue 1814

en haut à droite plaque d'un régiment de rifle recruté en  1814

Repost 0
Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:11

21Color 

 Les drapeaux des régiments de ligne anglais

Comme les américains, chaque bataillon emporte deux drapeaux: le « King's color » qui reprend le drapeau du royaume uni avec les symboles du régiment en son centre ainsi que certains honneurs de bataille. Le deuxième drapeau est le drapeau régimentaire qui reprend la couleur des distinctives du régiment et ses symboles ainsi que ses honneurs de batailles (ici celui du 21th foot royal « north fusilleers » avec honneur de la campagne de la péninsule et la bataille de la Corogne) Les deux drapeaux sont de la même taille. Les régiments de rifles ne possèdent pas de drapeau.

Repost 0
Published by SPAD - dans drapeaux
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:57

Suite à la réorganisation de 1808, l'artillerie américaine rationnalisa son parc d'artillerie. Ses pièces étant principalement basées sur les modèles français Gribeauval et les différents canons datant de la guerre d'indépendance. Les calibres retenus furent le 6 et le 12 livres pour les pièces de campagne et le 6 pouces pur les obusiers.

 

Cette rationnalisation était due à des impératifs productifs et économiques, les Etats-Unis ne possédaient pas de moyens très développés dans l'extraction des matières premières nécessaires à la fabrication des canons. Néanmoins l'arsenal de Philadelphie avait mis au point une technique permettant d'alléger le poids des pièces tout en augmentant le calibre ; ainsi des canons de 12 livres furent réusinés pour devenir des pièces de 18 livres. Les canons de 12 livres virent leur poids allégeé et devenir bien plus mobile sur le terrain ce qui donnera un net avantage aux Américains face aux pièces anglaises de campagne, moins puissantes.

Les fortifications furent défendues par un panel plus large comprenant des pièces de 24, 32, 50 et même 100 livres toujours grâce à l'amélioration apportée dans la fabrication des canons qui pe4954966013 bd16ab1c9frmettait de faire des pièces plus puissantes et plus légères que les modèles précédents.

Les affûts furent peints de couleur bleu ciel à l'image de ce que faisaient les Prussiens en Europe, mais le vert français fut également utilisé.

Omniprésents dans ce conflit les problèmes d'approvisionnement firent que les peintures disponibles n'obéissaient pas forcément aux spécifications du règlement, par exemple les canons du général Hampton furent de couleur rouge faute de mieux.

Aux 4 régiments d'active s'ajoutait une multitude de batteries d'artillerie indépendantes appartenant aux milices de New-York, du Maine, du Maryland ou encore du Massachusetts. 

Repost 0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:36

Un site (en anglais) intéressant sur l'ensemble des forces armées américaines qui ont participé au conflit, leurs différents combats par année et leur devenir dans la réorganisation de fin de guerre.

link

Repost 0
Published by SPAD - dans communauté
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 11:36

Bien qu'utilisant un panel assez varié de mousquets de diverses origines, les troupes américaines sont principalement équipées du mousquet springfield 1795 fabriqué dans l'un des deux arsenaux fédéraux : flintlock charleville musket 1harper ferry et springfield.

link

Basé sur le Charleville français 1766, le mousquet américain est d'un calibre de 0.69 à chargement par la bouche avec un canon à âme lisse et une platine à silex.

Sa portée est relativement modeste comme la plupart des mousquets de l'époque et demeure précis jusqu'à 150m.

Le modèle springfield 1795 fut produit à plus de 155 000 exemplaires entre 1795 et 1815. Il fut remplacé par le modèle 1816. Il participa à la guerre de sécession le plus souvent entre les mains des soldats confédérés bien qu'étant complètement obsolète.

Les troupes américaines utilisèrent également le fusil anglais Brown Bess notamment dans l'artillerie et des armes plus spécialisées pour ses régiments de "rifles" comme le harper ferry 1803 à canon rayé.

Un bon tireur pouvait parvenir à une cadence de 3 coups à la minute bien que des études récentes aient démontré qu'un soldat pouvait tirer jusqu'à 6 fois à la minute mais se serait montré incapable de tenir ce rythme longtemps ni d'être précis dans ses tirs.

Repost 0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 09:56

Chaque régiment emporte deux drapeaux avec lui : le regimental color et le national color. Ces derniers varient en teinte et en forme  entre chaque régiment mais gardent à peu près la même symbologie.

On retrouve dans le drapeau national l'aigle américain surmonté d'étoiles (dont le nombre varie) Flag2

en-dessous de l'aigle on retrouve dans un bandeau de couleur bleue le numéro du régiment en toutes lettres frisé d'or ou d'argent ; il fait 5 pieds de haut sur 6 de long. Les drapeaux américains ne sont pas frangés avant 1814 ; autre particularité sur les drapeaux des régiments de dernière levée : on peut observer des étoiles à six branches au lieu de cinq.

 

le drapeau régimentaire reprend le bandeau bleu du drapeau national et la couleur de fond est généralement chamois voire crème ou jaune ; les régiments de rifle ont quant à eux un drapeau à fond vert. Les drapeaux au combat (quand ils sont emmenés ils deviennent des war colors ) sont portés par des officiers et escortés par des sous-officiers comme dans la plupart des armées occidentales. Ils se situent au centre du régiment et servent de point de ralliement dans la bataille.

flag3

Repost 0
Published by SPAD - dans drapeaux
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 21:13

Chippewa-i

Lors de la bataille de Chippawa le 5 juillet 1814, l'armée américaine et plus particulièrement la brigade du général Winfield Scott était habillée en gris (tenue de corvée) et trompa les britanniques sur sa réelle qualité de troupe régulière. Croyant avoir affaire  à de simples miliciens, les Anglais furent contraints à une honteuse retraite 30 minutes plus tard. Pour la première fois de la guerre, leur armée venait de se faire battre en terrain libre par une troupe régulière américaine. La tenue grise devint célèbre et fut un symbole d'orgueil et de courage dans l'armée américaine.

 

Notre homme est un soldat d'un des régiments de Scott (9th, 11th, 22th et 25th US infantry) US1812n8

Son uniforme est en fait la tenue grise de corvée car Scott ne reçut pas à temps les uniformes bleus pour sa brigade.

La légende prétend que les cadets de West Point portent une tenue grise en hommage à la brigade grise de Scott.

Repost 0
Published by SPAD - dans uniformes
commenter cet article

Présentation

  • : les uniformes de la guerre de 1812
  • les uniformes de la guerre de 1812
  • : Ce site contient des informations sur la guerre de 1812, sur les batailles, les campagnes, les navires et armements des bélligérants et leurs uniformes
  • Contact

  • Olivier Millet
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846
  • passionné d'histoire militaire et d'uniformes je mets à disposition de tous des dessins originaux sur un sujet tout aussi original. Ainsi que des informations sur la guerre de 1812 et 1846

Recherche

INDEX

Me contacter

Site partenaire

banniere